Mangastore #60

,

Une rubrique manga placée sous le signe de la romance… et du sport !

Eh oui, les deux ne sont pas contradictoires quand les mangakas savent être maîtres de leur art.

 

Love under arrest T.1
scénario et dessins de Maki Miyoshi
Delcourt/Tonkam, 2018

 

Kako la lycéenne est embarquée par sa meilleure amie dans une soirée organisée par sa grande sœur étudiante. Pas très à l’aise avec ce type d’évènement, elle finit toute fois par tomber sous le charme de Kôta. Mais lorsque celui-ci apprend l’âge réel de la jeune fille, il coupe court à tout rapprochement ! Il faut dire que le jeune homme est un brigadier de la police.

 

Véritable phénomène au Japon, cette série toujours en cours s’y vend à plus d’un million d’exemplaire le tome allant même jusqu’à dépasser les deux millions de tirages pour le tome 8. Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, ce premier tome ne laisse pas trainer les choses et amène rapidement les protagonistes à prendre conscience de leurs sentiments et à se déclarer. Mais la différence d’âge et le métier du jeune homme sont forcément un obstacle dans une société japonaise très codées où il est interdit d’être à deux sur un vélo (référence à une scène de la série). Les dessins sont classiques pour un shojo mais sans trop de fioritures se focalisant sur le côté humoristique des situations. Un bon démarrage.

.

Banale à tout prix T.1/2
scénario et dessins de Nagamu Nanaji
Kana, 2018

 

Entre une mère qui change régulièrement de compagnon et une sœur ainée qui a décidé de bannir les hommes de sa vie, la jeune Koiko est prise entre deux versions extrêmes de l’amour. Aussi a-t-elle pris le parti du milieu : celui de la normalité.

 

Je suis heureuse de découvrir la nouvelle série de cette mangaka. Après Koibana (sur le rejet du sexe opposé) et Moving Forward (sur l’art et les différentes relations sociales), elle s’attèle cette fois-ci à montrer une héroïne qui a bannit de sa vie toute forme d’intensité et pourrait avoir comme let motiv « pour vivre heureux vivons cachés ». L’intrigue ne s’arrête bien sûr pas là et va mettre sur le chemin de l’adolescente un garçon qui va réveiller en elle de nouveaux sentiments.

L’histoire pose les décors et les personnages mais ne rentre pas réellement dans le sujet pour le moment. On sent que la mangaka nous réserve des surprises et j’ai vraiment hâte de voir où elle va conduire les protagonistes. Quant à son dessin désormais maîtrisé, il permet d’accentuer avec délicatesse les différentes émotions de l’héroïne. Une série à suivre.

.

Haikyu, les as du volley T. 23 à 25
scénario et dessins de Haruichi Furudate
Kaze manga – shonen, 2017

 

Alors que le championnat du Printemps Interlycées apparaît en ligne de mire, certains membres de l’équipe Karazuno sont appelés à aller suivre des formations en dehors de leur établissement. C’est l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques et tactiques…

 

Le mangaka de cette série est vraiment bluffant d’inventivité. Alors qu’il vient de finir un arc (une partie de l’histoire qui pourrait être un tout), il ne se repose pas sur ses lauriers et enchaîne en séparant ses personnages principaux, menant de front plusieurs récits sans pour autant perdre son lecteur. On découvre Kageyama, Hinata et leurs coéquipiers dans des environnements différents qui vont forcément influencer leur comportement. La compétition n’étant pas au centre de ces tomes, les pointes d’humour sont beaucoup plus présentes. Notons également le rythme incroyable des illustrations, sans oublier les explications glissées ici et là pour veiller à ce que le lectorat comprenne aisément les notions de volleyball et ses tactiques. Toute la maisonnée attend avec impatience la suite.

.

Chihayafuru T.22/23
scénario et dessins de Yuki Suetsugu
Pika, 2017/2018

 

Le duel final pour savoir qui d’Arata ou du docteur Harada affrontera le Maître en titre est sur le point de s’achever. Forcément Chihaya et Taichi ne savent qui soutenir de leur ami ou de leur mentor…

 

La mangaka continue sur sa lancée en choisissant de faire avancer les intrigues amoureuses qui étaient restées en suspens pour le moment. Elle propulse donc sa naïve héroïne dans une confusion qui fait franchement sourire. Elle n’en oublie pas moins le karuta et ses enjeux pour les protagonistes, qui rappelons-le sont les mêmes que pour n’importe quel sport pratiqué en occident. Les dessins sont toujours aussi agréables, mêlant rythme des compétitions et douceur des visages. Et j’attends vraiment de voir ce que réserve la suite car la série est vraiment sur une pente ascendante !

.

La Maison du soleil T.8
scénario et dessins de Taamo
Pika, 2018

 

Maintenant que Daiki est revenu définitivement à la maison familiale, Hiro espère faire revenir leur petite sœur Hina afin que la famille soit rassemblée. De son côté, Mao est prête à soutenir celui qu’elle aime même si cela doit modifier leur façon de vivre…

 

Ce tome prend rapidement une teneur douce-amère en mettant les protagonistes dans des situations pas évidentes. Que cela soit repousser un(e) prétendant(e), se voir essuyer un refus ou penser à un avenir douloureux, chaque personnage réalise combien le quotidien peut être parfois difficile à assumer. Pourtant, malgré la tristesse évidente de ces chapitres, la mangaka réussit à donner un ton optimiste à son intrigue ainsi qu’à son dessin grâce à de petits détails qui font sourire. Une série toujours aussi agréable à lire.

.

Au delà de l’apparence T.5
scénario et dessins de Fumie Akuta
Kana, 2018

 

Entre les premiers émois amoureux et les choix d’avenir qui se profilent au loin, Chitose et Itsuki ne sont pas au bout de leur peine.

 

Avec la création artistique en ligne de fond, ce manga propose un éclairage particulier sur une romance plutôt classique. En effet, les personnalités des héros sont assez loin des canons du genre, l’une devant affirmer son véritable caractère plutôt qu’une façade neutre, l’autre devant faire avec son sale caractère qui ne colle pas à son physique. Alors, forcément, la communication n’est pas chose aisée dans leur couple, d’autant plus quand un troisième larron vient semer la pagaille. L’histoire fonctionne bien et offre de jolis moments sur la recherche de soi et les questions face à l’avenir.

.

Sawako T.28
scénario et dessins de Karuho Shiina
Kana, 2018

 

Les festivités de Noël sont l’occasion pour Sawako et ses amies de partager ses moments heureux avec l’élu de leur cœur… même s’il n’est pas toujours au courant.

 

Ce tome revient sur chaque couple formé au cours de la série (ou presque) : Sawako et Kazehaya profite de leur premier Noël en amoureux pour évoquer leur avenir ; Chizuru et Ryû affronte les démons du passe quand Ayane se rend compte qu’elle ne verra plus Pin, le professeur dont elle est amoureuse. La mangaka trace un brin de nostalgie mélangé à tous les espoirs de ces jeunes quand à leur avenir commun. Toujours en douceur et avec ce dessin magnifique, cette série aura su retenir mon attention tout du long. J’attends donc avec impatience les deux derniers tomes en espérant une apothéose finale.

 

.

Si vous avez manqué le début :

@ Haikyû, les as du volley T.1 à 4 [#] T.5/6 [#] T.7 à 9 [#] T.10/11 [#] T.12/13 [#] T.14/15 [#] T.16/17 [#] T.18/19 [#] T.20 à 22 [#]
@ Chihayafuru T.1 [#] T.2/3 [#] T.4 à 7 [#] T.8/9 [#] T.10/11 [#] T.12/13 [#] T.14 à 16 [#] T.17/18 [#] T.19 à 21 [#]
@ La Maison du soleil T.1/2 [#] T.3/4 [#] T.5 [#] T.6/7 [#]
@ Au-delà de l’apparence T.1/2 [#] T.3/4 [#]
@ Sawako T.1/2/3 [#] T.4/5/6/7 [#] T.8/9 [#] T.10 [#] T.11/12 [#] T.15/16 [#] T.17/18 [#] T.19/20 [#] T.21/22 [#] T.23/24 [#] T.25 [#] T.26 [#] T.27 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

la série Love Under Arrest a déjà été adaptée en drama vue son succès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *