Juillet – résumé

 Nous voilà avec déjà plus de la moitié de l’année derrière nous et je continue avec plaisir ces petits récapitulatifs mensuels.

Ce mois-ci je n’ai pas beaucoup publié (9 billets seulement) mais je suis partie en vacances une dizaine de jours et j’ai repris le temps de lire des romans… Ce qui n’est déjà pas si mal.

 

Vous aurez retrouvé ce mois-ci 20 livres dont 4 romans
soit -14 par rapport à juin avec une égalité pour les romans

 

 

semaine des betisesfille cache l'autrenon !invisibilités

les 100 t1sauf quequatre saisons d'un oursgrande maison et petite maisoncivilization blaster 10no longer heroine 08rose et le demon 09sawako 20we are always 08six half 2+ 4 pour le Challenge Young Adult 4
+ 1 pour le Challenge 1% rentrée littéraire 2014
+ 1 pour le Challenge Chez Vous
+ 4 pour le Challenge Je lis aussi des albums 2015

.

J’espère être plus régulière au niveau des chroniques le mois prochain… L’espoir fait vivre parait-il !

Publié dans blog | Tagué | Laisser un commentaire

Mangastore #39

 Mangastore - logo

Cette fin de mois me verra être à jour dans les chroniques de manga.
Et c’est suffisamment rare pour être signaler.

Bonne lecture.

 

we are always 08We are always T.8/9
scénario et dessins d’Ayu Fujimiya
Tonkam, 2012

 

Saeka croit être sûre de ses sentiments pour le professeur mais la déclaration de Kyo semble pourtant l’avoir ébranlée… De son côté, Haruna continue à cacher des informations à Nori dans le but de la protéger.

 

On sent que la fin de cette série approche et que la mangaka commence à mettre en place les dernières ficelles de son intrigue. Les revirements sont nombreux et ce n’est pas pour me déplaire. J’apprécie toujours cette série pas trop bavarde pour la délicatesse de ses dessins et pour la construction polyphonique qu’elle développe. Une originalité qui continue à la faire sortir du lot.

 

 

rose et le demon 09La Rose et le démon T.9/10
scénario et dessins de Miwako Sugiyama
Panini manga, 2014

 

Kumi doit décider qui de Hyô ou Chihaya sera l’élu de son cœur… Une décision qu’elle seule peut prendre et qui s’avère compliquée s’il elle ne veut blesser personne.

 

Voici finie cette gentillette série qui aura su se ressaisir sur la fin. Alors même que les dessins ne sont pas ma tasse de thé (pas assez de finesse sur les gros plans) et que le scénario manque singulièrement d’humour, je retiendrais que la mangaka a su briser son couple principal pour redonner un nouveau souffle à son intrigue. Ce n’est pas franchement une série que je conseillerai car je suis sûre qu’elle trouvera son public sans moi.

 

no longer heroine 08No longer héroine T.7/8
scénario et dessins de Momoko Kôda
Delcourt – Akata, 2014

 

Rita et Hiromitsu se sont déclarés la guerre pour gagner le cœur d’Hatori. La jeune fille est déjà conquise mais sait-elle réellement par qui ?

 

Je ne sais plus réellement quoi penser de cette série. Elle reste dans une veine très classique des romances japonaises avec un triangle amoureux qui n’en finit plus de rebondissements. Mais d’un autre côté, elle a quelque chose de spéciale qui la fait sortir du lot. Surement grâce au dessin de la mangaka qui n’hésite pas à déformer le visage de son héroïne pour transmettre les sentiments extrêmes de celle-ci quitte à la rendre incroyablement moche. Il ne reste plus que deux tomes à celle-ci pour se décider !

 

six half 2Six Half T.2
scénario et dessins de Ricaco Iketani
Delcourt, 2014

 

Shiori est amnésique. Malgré les efforts de son entourage pour l’aider à se souvenir du passé, la jeune fille ne se rappelle de rien. Elle préfère même y renoncer et se construire une nouvelle vie car elle ne comprend pas l’ancienne. L’arrivée d’une jeune femme dans la vie de son frère aîné risque pourtant de remettre en cause le fragile équilibre que la famille avait trouvé.

 

Je suis toujours aussi séduite par ce manga qui maintient une rare intensité pour un shojo (ou ce qu’on pourrait prendre pour tel de premier abord). En y regardant de plus près, la mangaka développe une intrigue beaucoup plus complexe autour de l’identité individuelle, de la famille et surtout de la construction psychique de l’être humain. Chaque fin de chapitre laisse présager que la mangaka nous réserve bien des rebondissements et je ne saurais absolument pas prédire ce qui attend l’héroïne par la suite.
Une série tout à fait dans le style de Piece de Hinako Ashihara pour la dramaturgie.

 

sawako 20Sawako T.19/20
scénario et dessins de Karuho Shiina
Kana, 2014

 

Sawako, Kazehaya, Yano, Yoshida…. tous sont désormais en couple. Mais dévoiler ses sentiments, se faire comprendre de l’autre, avancer dans la même direction… sont autant de choses qu’ils vont devoir apprendre à réaliser ensemble.

 

La mangaka a décidé d’explorer avec les différents couples qu’elle a mis en place toutes les palettes des sentiments amoureux. Chaque couple a une identité qui lui est propre et les multiples intrigues alimentent la trame principale sans l’alourdir. Maintenant que la partie déclaration est terminée, l’auteure s’attaque au devenir de l’individu seul et dans son couple car le lycée se termine bientôt pour les personnages. Les choix risquent d’être déterminant.
Toujours avec subtilité, finesse et doigté, Karuho Shiina sait parler de l’insécurité adolescente d’autant plus présente dans la société japonaise. Une jolie série qui n’en finit pas de retenir mon intérêt.

civilization blaster 10The Civilization Blaster T.8 à 10
d’après l’oeuvre de Kyo Shirodaira
dessin de Ren Saizaki
Kurokawa, 2013/2014

Qui de l’Arbre des Origines ou de l’Arbre de la destruction sera finalement le salut de l’humanité ? Et pourquoi sont-ils apparus sur Terre provoquant les dégâts que l’on connait ?

Ce manga de science-fiction est arrivé à destination et livre avec ces derniers tomes toutes les réponses que nous attendions. Mon avis général reste le même que sur les tomes précédents. Cette série avait beaucoup de potentiel mais il a été gâché par la tonne de dialogues (trop de bavardages tue le bavardages) et le manque de rythme. Vraiment dommage car je suis toujours friande de ce genre de récit…

 

Si vous avez manqué le début :

@ We are always de Ayu Fujimiya T.1/2 [#] T.3 à 5 [#] T.6/7 [#]

@ La Rose et le Démon de Miwako Sugiyama T.3/4 [#] T.5/6 [#] T.7/8 [#]

@ No longer héroine de Momoko Koda T.1 [#] T.2/3/4 [#] T.5/6 [#]

@ Six Half de Ricaco Iketani T.1 [#]

@ Sawako de Karuho Shiina T.1/2/3 [#] T.4/5/6/7 [#] T.8/9 [#] T.10 [#] T.11/12 [#] T.15/16 [#] T.17/18 [#]

@ The Civilization Blaster de Kyo Shirodarai T.1/2/3 [#] T.4/5 [#] T.6/7 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une image qui correspond bien à l’ambiance de la série La Rose et le démon

mangastore 39 - bonus

Publié dans manga ado, manga jeunesse | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Grande maison et petite maison de Ueno et Fujishima

grande maison et petite maisontexte de Yoshi Ueno
illustrations d’Emiko Fujishima
nobi nobi ! – 1, 2, 3 soleil, 2014

 

Madame Souris vit sur le même chemin que Monsieur Ours. Sa maison se trouve à l’est près de la ville où elle travaille, de l’autre côté, à l’ouest, se trouve celle de l’ursidé, à l’entrée de la forêt où il coupe du bois. Ils ne se sont jamais croisés et la solitude qui les assaille grandit de jour en jour… jusqu’à ce que leurs chemins se croisent.

 

J’ai été complètement envoutée par le charme désuet qui se dégage de cet album. L’histoire de ces solitudes qui se rencontrent et s’apprivoisent est un très joli conte moderne. La fin, qui voit une tempête transformer ces voisins en amis, est bien trouvée pour clore sur une intimité naissante du à l’amitié.

boumabib.fr

boumabib.fr

« Les deux animaux parlent de tout et de rien : de la ville, de la forêt, d’hier, d’aujourd’hui, de demain…
Mais le temps passe vite quand on s’amuse, et il est déjà l’heure de se séparer. »

Quand aux illustrations, elle utilisent des tons surannés, doux sans être totalement pastels et semblent être réalisées en gravure. Le tout donne une sensation très vintage à l’ouvrage mais garde une certaine modernité dans la composition des pages. D’ailleurs, ce format à l’italienne, qui permet au chemin de s’étaler d’une maison à l’autre, est une bonne trouvaille. Il créé l’illusion de la distance au départ puis de la proximité géographique à la fin comme une métaphore de leur amitié naissante.

Vraiment un COUP DE COEUR pour cet bel ouvrage.

 

je lis aussi des albums 2015Challenge Je lis aussi des albums 2015 chez Hérisson 61/100

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Leiloona, Liyah, LJ83 et Ricochet

@ découvrez la collection 1,2,3, soleil chez nobi nobi !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une grande histoire d’amour que celle des ours et des souris…

grande maison et petite maison - bonus

Publié dans album 4-8 ans | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Quatre saisons d’un ours de McEwen

quatre saisons d'un ourstexte et illustrations de Katharine McEwen
Circonflexe, 2014

 

« Bien au chaud dans la grotte,
douillettement installée jusqu’au retour du printemps,
la petite famille ours s’endort,
tous blottis les uns contre les autres. »

 

Quel merveilleux album ! Quelle chaleur à la lecture et surtout quelles compositions dans les illustrations ! Je crois que j’aime tout dans cet ouvrage.

Le texte est simple et reflète la vie d’un ours dans la nature pendant une année complète, de l’arrivée de l’hiver à la fin de l’automne suivant. On y découvre ses besoins alimentaires avant l’hivernation, sa rencontre avec une ours et le cycle de la vie plus général pour cette espèce. C’est une jolie façon de raconter la vie et le rôle des parents aussi.

« Comme ses parents avant lui, le petit ours apprend ainsi tout ce qu’il doit savoir pour se débrouiller seul. »

boumabib.fr

boumabib.fr

Et puis je suis subjuguée par le travail sur les illustrations. Les compositions sont réalisées par un collage de dessins sur différentes matières. Il y a des jeux de transparence et de superposition, des jeux de mouvements aussi qui rendent plus concrètes les actions mises en scènes. J’aime ces images fournies en détails, pleine des couleurs de la nature.

boumabib.fr

boumabib.fr

boumabib.fr

boumabib.fr

Vraiment c’est un très très bel album pour aborder les quatre saisons, le temps qui passe, le cycle de la vie… ou tout simplement pour passer un beau moment de lecture !

 

je lis aussi des albums 2015Challenge Je lis aussi des albums 2015 chez Hérisson 60/100

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Liyah et les Sandales d’Empedocle

@ le site internet de Katharine McEwen

@ d’autres titres sur les saisons par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

l’ours a même son timbre made in Japon :-)

Japan postage stamp: letter writing bear c. 1980, for Letter Writing Day designed by M. Sato and S. Watanabe

Japan postage stamp: letter writing bear
c. 1980, for Letter Writing Day
designed by M. Sato and S. Watanabe

Publié dans album 4-8 ans | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Sauf que d’Anne Vantal

sauf quetexte d’Anne Vantal
Actes Sud Junior – premier roman, 2014

 

« Cette année, peu après la rentrée, Papa m’a proposé d’aller seul [à l’école].
– Je te fais confiance, Valentin, a-t-il dit en prenant un ton un peu solennel. Je sais que tu en es capable, mais il faudra rester concentré. »

 

J’aime l’écriture d’Anne Vantal car elle sait mettre en mot des situations délicates avec finesse et inspiration.

Ici, elle prend la parole de Valentin, un jeune garçon qui, on le comprend très vite en l’écoutant, a une routine bien à lui dont il ne doit absolument pas dévier. Pourtant ce jour-là, un portefeuille tombé par terre va l’obliger à expérimenter tout un tas de nouveautés et à se poser beaucoup de questions. A travers ses yeux, un banal trajet à pied devient une aventure extraordinaire qu’il n’est pas prêt d’oublier.

L’auteure a choisi de parler du handicap à travers les yeux d’un jeune autisme. Il nous montre sa vision du monde qui ne comprend pas forcément toutes les choses qui l’entourent mais qui fonctionne avec une logique implacable. Il suffit du décodeur pour comprendre. La fin du récit est réaliste et franchement assez dure. On y lit le combat de parents pour que leur enfant soit traité comme n’importe quel autre.

Un roman pas très long mais qui dit de manière simple qu’un enfant reste un enfant, capable de petites comme de grandes aventures, quelque soit la place que la société lui donne.

 

challenge ya 4Challenge Young adult 4  chez Muti 45/65

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Enfantipages, la Soupe de l’espace et Télérama sur ce titre

@ découvrez aussi sur ce blog par le même auteur : Peine maximale et Au bout là bas

@ et retrouvez d’autres titres sur le handicap par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

parmi les autistes célèbres, on retrouve le contemporain Stephen Wiltshire capable de dessiner des villes de manière très minutieuse…

http://www.stephenwiltshire.co.uk/

sauf que - bonus

 

Publié dans premières lectures (6-8 ans), romans jeune (8-12 ans) | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les 100 T.1 de Kass Morgan

les 100 t1T.1
texte de Kass Morgan
Robert Laffont – R’, 2014

 

La Terre a été contaminée par une guerre nucléaire qui a disséminé la population il y a de ça plusieurs générations. Pourtant l’espèce humaine n’est pas morte. Certains de ses représentants se sont réfugiés dans des navettes spatiales encore en orbite aujourd’hui . Mais cette solution était temporaire et il faut désormais trouver un échappatoire. Cent jeunes criminels sont donc envoyer sur Terre pour vérifier si elle est de nouveau habitable…

 

J’ai eu envie de lire ce roman après avoir regardé une partie de la série télévisée qui en a été adaptée. En effet, je l’ai beaucoup aimé. Il y a du rythme, de l’action et des personnages haut en couleurs auquel il faut ajouter une bonne dose de drames. J’avais entendu parlé des différences avec le roman original et je voulais me faire mon propre avis sur la question.

Après lecture, il est clair que la série s’est inspirée du roman plus qu’elle n’en a suivi réellement le déroulement. J’ai découvert dans ma lecture une multitude de détails sur la vie dans la Colonie, sur les différences entre ses citoyens. Certains personnages principaux n’apparaissent pas dans la série, d’autres ont été inventés ou modifiés du modèle original. On s’en rend tout de suite compte car ce roman alterne les voix de 4 personnages : Clarke, Wess, Bellamy et Glass. Or, seuls deux sur quatre ont réellement leur importance dans le scénario télévisé.

Alors honnêtement j’ai préféré la série tv mais j’ai vraiment lu avec plaisir ce roman qui m’a donné une autre vision de la même histoire.

 

challenge ya 4Challenge Young adult 4 chez Muti 44/65

 

Pour en savoir plus :

@ vous pouvez suivre l’auteur via Twitter

@ plus d’info sur la série tv c’est par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Bob Morley, qui joue Bellamy, en train de lire le livre dont il est issu

les 100 t1 - bonus

Publié dans romans ado | Tagué , , , , | Laisser un commentaire