Emmanuelle Houdart et le tout petit

Je ne sais pas si vous connaissez déjà le travail d’Emmanuelle Houdart, peut-être son nom vous évoque-t-il quelque chose, peut-être pas. Pourtant vous avez surement à un moment donné croisé son dessin et si c’est le cas, je suis sûre que vous vous en souvenez sans le savoir tellement son style est singulier.

D’ici quelques jours paraîtra une lecture commune A l’Ombre du Grand Arbre, blog collectif auquel je participe. Elle portera sur son dernier titre (le premier présenté ici) et m’aura permit de découvrir le second titre de cette chronique. Alors si vous avez envie d’en savoir un peu plus, n’hésitez pas, allez faire un tour sur ce site aussi.

 

boite a images houdartLa Boîte à images
par Emmanuelle Houdart
Thierry Magnier, 2014

 

Ce coffret rassemble 4 petits livres cartonnés adaptés aux les petites mains de nos bambins. Chacun aborde une thématique différente dont le titre est une onomatopée : Miam ! pour l’alimentation, Grrr ! pour les animaux, Argh ! pour les peurs et enfin Areuh ! pour le quotidien de bébé.

 

Mon avis est relativement mitigé sur ce coffret. D’abord parce que je le trouve inégal. Certains livres semblent conduit par un fil conducteur, d’autres non. Certains font appel à l’imaginaire enfantin, d’autres plutôt à celui des adultes. Enfin certaines illustrations m’ont mises mal à l’aise (avec mon regard d’adulte s’entend).

J’aime le regard particulier que porte Emmanuelle Houdart sur notre monde. J’aime son travail et sa façon de raconter des histoires. Son univers fantasmagorique n’est pas du tout un problème pour moi. Pourtant cette boîte à images n’a pas su me convaincre et je ne saurais vous dire exactement pourquoi. Mais la vérité est que je suis restée hermétique aux images.

boumabib.fr

© boumabib.fr

Alors n’hésitez pas à lire cette Lecture Commune dont je vous parlais plus tôt pour avoir l’avis de mes confrères qui n’est pas le même que moi. J’en profite pour vous indiquer que l’ouvrage fait partie de la sélection des Pépites petite enfance 2014.

 

tout va bien merlinTout va bien Merlin !
texte et illustrations d’Emmanuelle Houdart
Thierry Magnier, 2009

 

Le petit Merlin se fait tour à tour piquer ses affaires : lit, poussette, bain… Mais qui peut bien s’en amuser ? Des personnages tous plus fantastiques les uns que les autres bien sûr !

 

Autant La Boite à images n’a pas su me convaincre, autant cet album m’a tout de suite conquise. En l’ouvrant, on découvre cette magnifique dédicace « A Merlin, mon petit être, mon petit magicien, mon fils » et on comprend alors que cette maman s’adresse à son enfant avec malice et simplicité.

Chaque objet volé est l’occasion de découvrir un animal de l’imaginaire enfantin dans des tons chatoyants et très bigarrés. Mais c’est surtout l’occasion de rassurer le jeune garçon  avec cette ritournelle (aussi titre de l’album) : « Tout va bien Merlin ! ».

© boumabib.fr

© boumabib.fr

La lecture de l’image est très simple pour le jeune enfant. Une image par double page qui tantôt cache un animal, tantôt le découvre. La chute est rigolote, attire le sourire et met en relation l’histoire plutôt fantastique avec le réel quotidien des enfants.

Pour moi c’est un vrai coup de cœur.

 

Alors en conclusion, Emmanuelle Houdart s’est elle s’adresser aux plus jeunes ? Son style si particulier, si fantasmagorique, peut-il s’adapter à tout les âges ?
Pour moi c’est un Oui, je le pense sincèrement. Comme tous les grands auteurs, elle sait manier les mots et les intentions. Toutefois, s’il peut séduire, son trait peut aussi désarçonner l’adulte, le prescripteur, qui à cet âge choisi le livre pour l’enfant. Alors je vous laisse vous faire votre jugement, voir si votre sensibilité s’accorde avec celle de l’auteure…

 

logo je lis aussi albums 20141 litt 2014Challenge Je lis aussi des albums chez Hérisson 65/100

Challenge 1% rentrée littéraire 2014 chez Hérisson

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Colette, Clarabel, Ricochet, Drawoua et la Soupe de l’Espace sur La Boîte à images + celui de Sophie Van der Linden

@ les avis de Chlop et Céline sur Tout va bien merlin

L’Apprentissage amoureux de l’auteure à découvrir sur ce blog ainsi que le site internet d’Emmanuelle Houdart

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une vision à la fois attendrissante et effrayante ;-)

Monster Bum on Susan by WoofBC via Flickr

Monster Bum on Susan
by WoofBC
via Flickr

Publié dans album 0-4 ans | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Après la peine d’Ahmed Kalouaz

apres-la-peinetexte d’Ahmed Kalouaz
Le Rouergue – DoAdo, 2014

 

Tout bascule pour Ludo le jour où les policiers débarquent chez lui et emportent son père, comptable pourtant propre sur lui. Mais l’escroc est là et à sa sortie de prison, il faut réapprendre à se connaître. Au delà des zones d’ombre, un voyage à deux va permettre à l’adolescent de découvrir qui est vraiment son père.

 

Après la peine est un roman qui se déroule pendant la période estivale, qui se déroule avec une lenteur propre aux chaleurs du sud. Moi qui n’aime pas les récits qui trainent en longueur et préfère les rebondissements, j’ai pourtant apprécier ce rythme. Il est adapté aux questionnement de Ludo, qui attend, patiemment, que son père raconte son histoire, explique son escroquerie, et par là même les souffrances imposées à son fils et à sa femme.

L’écriture d’Ahmed Kalouaz, que je connaissais déjà pour le sublime Mon cœur dans les rapides, est toujours aussi subtile dans le traitement des sentiments. La retenue du père et du fils tout au long de l’histoire donne un ton singulier, presque une histoire d’hommes (si on veut signifier le côté sexiste de la chose). Petit morceau choisi par mes soins vous donnez la pleine mesure de cette jolie plume :

« Il paraît que les adolescents sont habités, tourmentés par le sens de leur vie, le bon chemin à trouver ou à suivre, la bonne mesure, avec une violence sourde qui pousse par tous les pores de la peau. »

Une jolie lecture, courte, qui donne envie de prendre sa voiture et de partir à la découverte de la nature, de sa nature et de celles des autres.

 

challenge ya 4Challenge Young adult 4 chez Muti 5/65

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Pépita, Kik, Val, Orbe, Lirado et M’lire

@ découvrez aussi Mon cœur dans les rapides de cet auteur, déjà un coup de cœur pour moi.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

on s’y voit bien, à attendre le temps qui passe

Caravanes by 2frix 1975

Caravanes
by 2frix 1975 via Flickr

 

Publié dans romans ado | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Mots rumeurs, mots cutter de Bousquet et Rubini

mots rumeurs mots cutterscénario de Charlotte Bousquet
dessins de Stéphanie Rubini
Gulf Stream – Les Graphiques, 2014

 

Léa est au collège. Pour elle, c’est l’époque des premiers émois amoureux, des bandes de copines avec qui on traine, des rivalités et des jalousies aussi. Des sentiments intenses qui en dérapant peuvent entraîner le pire…

 

Le collège est un microcosme de la société avec la fougue de la jeunesse en plus. Les sentiments y sont plus intenses, les proportions plus grandes et les conséquences souvent plus graves. Le roman graphique de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini met en scène ce théâtre.

Les actions de Léa sont innocentes : se fâcher avec une amie, tomber amoureuse, faire comme les autres, ne pas réfléchir aux conséquences… tout cela s’enchaîne à grande vitesse jusqu’à la chute finale. Et là, quelle chute.

« Des fractions qui auraient du être faciles, des fractions qui se délitaient devant moi, des chiffres bizarres monstrueux, qui me frappaient comme des insultes et les ricanements, comme la vérité qui me sautait au visage. »

Le harcèlement à l’école est un thème difficile à aborder et ici au combien bien traité. On a peur pour Léa, elle s’enferme, se cache de ses parents. Elle a peur. Elle a honte. Et on ne peut que comprendre ses sentiments tout en voulant, nous lecteur, l’aider à surmonter tout cela. Heureusement, les auteures finissent sur une note optimiste, un vrai sourire, celui que l’on attendait pas…

Les illustrations accrochent et retiennent le lecteur. Le texte colle à la peau. Ce livre plaira aux ados et à des lecteurs plus jeunes. Il aura aussi surement l’occasion de soulever bien des questions nécessaires au bon déroulement d’une scolarité. Une lecture fluide et accrocheuse qui vous restera longtemps dans la tête.

 

1 litt 2014Challenge 1% rentrée littéraire 2014 chez Hérisson

BD du mercredi  Mango et ma première participation au rendez-vous  BD du mercredi chez Mango

 

Pour en savoir plus :

@ découvrez Rouge Tagada le précédent roman graphique de ce duo

@ les avis de Céline, Lael, Noukette, Leiloona, Jérôme, Lirado et Thalie

@ une interview des deux auteures sur le blog de Nathan

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

l’école peut aussi être une source d’angoisse…

Corona del Sol Hight School by Kevin Dolley via Flickr

Corona del Sol Hight School
by Kevin Dolley
via Flickr

Publié dans bd jeunesse, romans ado, romans jeune (8-12 ans) | Tagué , , , , , , | 7 commentaires

Le Mardi sur so 31 #66

logo-mardi-31« Elle les entraîna à sa suite parmi les buissons avec une agilité singulière et ils la suivirent sans hésitation, car l’odeur caramélisée qu’elle traînait dans son sillage endormait leur méfiance et attisait leur envie. »

Carabosse, la légende des cinq royaumes de Michel Honaker

[un récit qui nous entraîne à redécouvrir le conte de Perrault la Belle au bois dormant et qui choisi de commencer l'histoire par la rencontre des parents d'Aurore...]

Carabosse.indd

Publié dans romans ado | Tagué , | Laisser un commentaire

Souvenirs perdus T.1 de Samantha Bailly

souvenirs perdus 01T.1, Etrangère
texte de Samantha Bailly
Syros, 2014

 

Enfenia est un île que nul ne peut quitter et où nul ne peut venir, car elle est gardée par un Léviathan. Tel est l’ordre des choses pour Nel, la fille du chef. Mais pour Syon, un jeune et fougueux chasseur qui rêve d’aventures, les réponses sont ailleurs… L’arrivée d’Isil, une étrangère amnésique retrouvée échouée sur la plage, va tout bouleverser.

 

Divisée en trois parties tout aussi rythmées les unes que les autres, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde lors de ma lecture.

Les personnages sont attachants, plein de fougue et d’envies qui vont croitre, changer ou diminuer au fil de leur aventure. Chaque personnage que nous suivons apporte vraiment quelque chose à l’intrigue même s’il est secondaire. D’ailleurs, j’ai eu un petit coup de cœur pour Eroth Lagune, capitaine et navigateur qui ne vit que pour la vie en mer.

L’univers créé par Samatha Bailly est vraiment très original et ne ressemble en rien à ce que j’ai pu lire jusque là. La fin de ce tome nous laisse à la croisée des chemins. J’ai hâte de savoir ce que nous réserve la suite tout comme ce qui se cache derrière la mémoire d’Isil.

Si vous ne l’aviez pas compris, ce roman est un coup de cœur pour moi.

 

challenge ya 4Challenge Young adult 4 chez Muti 4/65

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Clarabel et Orbe

@ j’ai découvert l’auteure avec ce bel album que je vous conseille : La Princesse au bol enchanté

@ le site internet de Samantha Bailly

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

 prêt à entrer dans ce nouvel univers ?

Enter the Fae by Jim Nix via Flickr

Enter the Fae
by Jim Nix
via Flickr

Publié dans romans ado | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Love Mission T.1 à 7 d’Ema Toyama

love mission 01T.1 à 7
scénario et dessins d’Ema Toyama
Pika – shôjo, 2013/2014

 

Yukina, surnommée la glaciale par ses camarades, est en réalité une auteure de romance à succès. Sa spécialité : les récits d’amour sous forme d’épisodes disponibles sur les téléphones portables. Son intrigue commence cependant à battre de l’aile étant  incapable de raconter ce qu’elle n’a jamais expérimenté : l’amour. Surprenant un de ses camarades de classe, le populaire Shigure, avec un carnet compromettant pour sa réputation, elle décide de le faire chanter et de rechercher avec lui ce qui manque à ses romans.

 

Cela faisait un moment que je lorgnais sur cette série, me demandant ce qui se cachait derrière le résumé et les couvertures légèrement sulfureuses. Autant vous rassurez tout de suite, cette série peut être mise entre les mains d’enfants dès 10/11 ans (pour ce que j’en ai lu).

L’intrigue est intéressante et les missions confiées à Shigure par Yukina tournent souvent au vinaigre, notamment à cause de personnages secondaires venant pimenter l’histoire de base. L’humour est donc tout aussi présent que les sentiments pour le bonheur des lecteurs de cette série.

Vraiment une série dont j’ai hâte de voir l’avancée tout en ayant peur qu’elle tourne en rond… (sur 7 tomes je ne me suis pas ennuyée alors espérons que cela continu).

 

Pour en savoir plus :

@ la fiche de la série sur manga-news.com

@ le site internet d’Ema Toyama

@ ainsi que son blog

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le couple central

wallpaper by shoshosein

wallpaper
by shoshosein

Publié dans manga jeunesse | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire