La Hache Noire de David Petersen

legendes de la garde hache noireLes Légendes de la Garde T.3, La Hache noire
scénario et dessins de David Petersen
Gallimard, 2014

 

La Hache Noire est un être légendaire chez le peuple Souris. Elle est le héros qui permet à leurs territoires de survivre face aux prédateurs. Pourtant, elle semble avoir disparue. Ses deux derniers descendants, la sage Em et le déterminé Celanawe, se lancent dans une quête par delà les mers afin de faire revenir la paix et la sécurité dans leur pays.

 

Mais pourquoi donc avoir attendu tant de temps avant de lire la suite des sublimes Légendes de la Garde ? Aucune idée mais heureusement je ne l’ai pas mise de côté car j’ai vraiment eu plaisir à retrouver l’univers médiéval développé par David Petersen. On sent une fois encore qu’il s’est largement documenté sur le sujet afin de développer une histoire crédible malgré le fait qu’elle soit anthropomorphique.

Cette fois-ci c’est une quête légendaire qui attend Celanawe, le discret héros de l’histoire. On suit sa construction, ses aventures et ses multiples rencontres de son poste initial en tant que membre de la Garde à sa prise de position en tant que Hache Noire. Le développement psychologique de ce personnage est au centre du récit mais David Petersen n’oublie aucunement les phases d’action. Il joue avec brio sur les temporalités et créé au final une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraît aux premiers abords.

legendes de la garde hache noire int

Du côté des illustrations, je crois qu’il faudrait vraiment être difficile pour ne pas être sensible au travail de Petersen. Chaque image est composée de manière à fluidifier la lecture et la finesse des traits permet de mieux retransmettre l’émotion des personnages.

« La Hache Noire te fournit un moyen de modeler le monde : elle ne te donne ni le savoir nécessaire, ni le droit de le faire sur un simple caprice. »

C’est un ouvrage soigné et de qualité que je vous invite vivement à découvrir.

 

bd_de_la_semaine_big_redchallenge petit bac 2015Ce titre me permet de participer à la BD de la semaine qui a lieu chez Yaneck cette semaine

ainsi qu’au Challenge Petit BAC 2015 chez Enna (ligne BD, catégorie Couleur)

 

Pour en savoir plus :

@ découvrez les premières Légendes de la Garde sur ce blog

@ les avis de Marie et Marilyne

@ le site internet de David Petersen

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un autre titre de Petersen que je suis curieuse de découvrir car il ne semble pas du tout dans la même veine…

legendes de la garde hache noire - bonus

Publié dans bd ado, bd jeunesse | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Mars 2015 – résumé

 J’avais presque réussi à tenir mes résolutions du début d’année et à rattraper le retard de mes chroniques mais la réalité m’a rattrapé et une soirée au urgence pour grand bout aura eu raison de moi !

Résultat : 10 jours sans chronique et donc un bilan moindre que le mois précédent

 puisque j’ai finalement chroniqué 24 livres dont 9 romans
soit -12 par rapport à février mais avec un +3 pour les romans

 

bouhgaston, léon et odilon 3 petits cochonsgrand mechant loup et les trois petits cochonsloup ne nous mangera pastrois petits cochons tourbillon 3petits Chenillons-COV.indd poulette et les trois maisonnettesquete ewilan bd 02bulle de secretsanimanegedangereuses creaturesgrand petit dragonquand la grenouille se met à chanterun petit gout de noisetteprinces charmants n'existent pas

jour ou la vache a eternue

m tigre se dechaineever darkchaperon rouge contes du cpvilain petit chaperon rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

orange takano 01lilou smadja

 

 

 

 

dino la paniqueverite verite cherie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

+ 4 pour le Challenge Young Adult 4
+ 1 pour le Challenge 1% rentrée littéraire 2014
+ 4 pour le Challenge Petit Bac 2015
+  12 pour le Challenge Je lis aussi des albums 2015
+ 3 participations à la BD de la semaine

.

J’espère que le mois prochain me permettra vraiment de diminuer ma pile à chroniquer mais comme de nombreuses lectures sont venues me tenter j’ai peur que cela soit encore pire…

.

Bon mois d’avril (et ne vous découvrez pas d’un fil)

Publié dans blog | Tagué | Laisser un commentaire

Contes & Cie #03

lilou smadja - photo

J’aime beaucoup le conte du PETIT CHAPERON ROUGE et on trouve d’excellentes versions détournées de ce grand classique.
Aujourd’hui j’ai choisi de vous présenter quatre petites lectures, quatre premières lectures, qui se servent de ce conte comme trame générale ou comme une simple référence.
En tout cas, je souhaitais montrer que les détournements de conte ne concernait pas uniquement les albums.

 

 

 

vilain petit chaperon rougeLe Vilain petit chaperon rouge
texte de Ghislaine Biondi
illustrations de Laurent Richard
Milan poche – Benjamin. Quelle aventure !, 2014

 

Grand-Méchant-Loup apporte le goûter à Petit-Chaperon-Rouge. Devancé par Mère-Grand qui voudrait le succulent gâteau pour elle-seule, le voilà berné et cloitré à la cave.

 

Une mère grand gourmande et voleuse face à un loup amical devenu ami avec le Petit Chaperon rouge, voici le constat de départ de ce court roman qui détourne l’éclusé conte de Perrault et Grimm.

Adapté à un jeune lectorat, le texte comme les illustrations jouent sur les différences entre le conte originel en rejouant avec humour les scènes cultes (notamment la chevillette). La fin est un brin immorale et ça fait du bien.

 

chaperon rouge contes du cpLes Contes du CP : Le Petit Chaperon rouge
texte de Magdalena

illustrations de Mélanie Allag
Flammarion – Castor poche benjamin, 2014

 

Le but de cette collection est clair et affiché dans le rabat du début : « adaptés à ses compétences de lecteur. » Je suis un peu septique quant à la capacité d’un enfant à lire et comprendre seul ce texte s’il est en pleine phase d’apprentissage de la lecture, voire même de déchiffrage. Il y a beaucoup de texte sur chaque page, de nombreuses pages, pas de chapitres… toutes ces petites choses qui aèrent le texte et facilitent la compréhension.

Pour autant, l’adaptation est très bien faite avec l’utilisation du présent, d’un vocabulaire assez simple et connu à cet âge. Pour moi, c’est un conte à faire lire en FIN de CP plutôt qu’au début.

 

verite verite cherieVérité, vérité chérie
texte de Valérie Zenatti

illustrations d’Audrey Poussier
l’école des loisirs – Mouche, 2009

 

Camille est une petite louve surdouée. Toujours première en classe, quitte à énerver ses camarades, elle a soif de reconnaissance et d’apprentissage. Pourtant, un devoir apparemment banal risque de lui poser des difficultés : faire le portrait de son grand-père.

 

Jolie petite lecture pour des lecteurs dès 7/8 ans. Valérie Zenatti oriente son histoire autour du célèbre conte du Petit chaperon rouge ; une référence que tous les enfants connaissent. A partir de là, elle imagine le ressenti de la petite fille du grand méchant loup et la découverte de son héritage. Les questions de l’enfant face au passé de ses ancêtres ne sont pas souvent abordés et pourtant elles sont bien concrètes. L’héritage fait partie de la construction de soi.

Les illustrations d’Audrey Poussier apportent une touche d’humour et souligne l’originalité et la qualité d’écriture du roman. S’il vous fallait une raison de plus pour découvrir ce livre, sachez qu’il a remporté le Prix Sorcière de la première lecture en 2010.

.

lilou smadjaLilou
texte de Brigitte Smadja
illustrations d’Allan Metz
l’école des loisirs – mouche, 2007

.

Deux grands noms de l’école des loisirs donnent ici forme à un autre petit roman ayant le conte du petit chaperon rouge en ligne de mire. Lilou est un petit loup espiègle qui aimerait suivre ses parents dans la forêt plutôt que de rester à la maison avec sa grand-mère. Pour sortir incognito (car le chasseur rôde), il a l’idée de s’habiller en enfant :

« Tous les enfants sont habillés en rouge et ont des paniers qui contiennent des galettes en pâte à modeler pour aller se promener dans la forêt. »

Un texte court et dynamique où finalement Lilou sera bien content de retrouver son cher foyer et ses habitants. Rien ne vaut une belle frousse pour ne plus avoir envie d’aventures et ce petit loup va le comprendre rapidement.

.

Durant la prochaine étape de cette rubrique autour des contes je continuerai l’exploration de versions détournées du Petit Chaperon rouge mais dans des versions plus illustrées.

.challenge petit bac 2015

Challenge Petit BAC 2015 chez Enna (ligne Romans, catégorie Taille)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un petit chaperon rouge et un loup plein de bonnes intentions…

contes et cie 03 - bonus

Publié dans conte, premières lectures (6-8 ans), romans jeune (8-12 ans) | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ever Dark de Veronica Rossi

ever darkT.2 (Suite de Never Sky)
texte de Veronica Rossi
Nathan, 2013

 

***ATTENTION SPOILERS***

Aria la Sédentaire et Perry le Sauvage n’auraient pas du se lier. Mais leurs aventures passées et leurs sentiments réciproques ne peuvent être reniés. Les deux jeunes gens portent malheureusement le poids de l’avenir de leur communauté sur leurs épaules : chacun, pour des raisons bien différentes, doit localiser le Calme bleu, cet endroit idyllique où les tempêtes l’Ether n’ont pas lieu d’être.

 

J’avais eu un coup de cœur pour le premier tome de la série de Véronica Rossi et bien je persiste et signe. Ce deuxième tome est tout aussi riche en rebondissements, révélations et personnages que le premier.

On découvre Perry en seigneur de Sang avec la responsabilité d’un village et de ses habitants. Ses choix sont restreints et souvent controversés. Le jeune homme droit et vertueux est déchiré entre son dévouement envers les siens et son amour pour la jeune sédentaire qui est complètement rejetée par les Littorans. Quand à Aria, la voici confrontée à de nouveau dangers plus pernicieux quedes attaques de combattants. Chacun d’eux va devoir faire des choix lourds de conséquences et parfois difficile à assumer.

Veronica Rossi continue aussi à développer son univers et son fonctionnement. Le Calme bleu existe-t-il vraiment ? Est-il un mythe ? Tous le cherche mais sans savoir dans quelle direction aller. Elle fait aussi apparaître des nouveaux personnages, seulement évoqués jusque là et qui vont vraiment apporter un nouveau souffle à l’intrigue.

Je suis tellement conquise par cette suite que je me demande ce que me réserve le troisième et dernier tome de la série. Vite ! Vite ! Je veux le lire.

« Les paroles d’une chanson maintes fois répétées lui revinrent en mémoire.
-« L’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser…, » cita-t-elle. C’est tiré d’un opéra appelé Carmen. »

 

challenge ya 4challenge petit bac 2015Challenge Young adult 4 chez Muti 29/65

Challenge Petit BAC 2015 chez Enna (ligne Romans, catégorie Couleur)

 

Pour en savoir plus :

@ découvrez mon avis sur le succulent Never Sky

@ et les avis de Muti, Hérisson, LetterBee, Virginie et Yana sur ce tome 2

@ un tumblr très intéressant à suivre sur la série

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une carte de l’univers de Veronica Rossi

ever dark - bonus

Publié dans romans ado | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Dino, La Panique de Loyer, Chabbert et Billon-Spagnol

dino la paniqueDino T.2, La Panique
texte d’Anne Loyer et d’Ingrid Chabbert
illustrations d’Estelle Billon-Spagnol
Frimousse – papillon, 2014

 

Djingo et son petit frère Marcel s’ennuient depuis que leur Dino est parti en colonie de vacances. Alors quand il réapparait, les voilà les enfants les plus heureux du monde. Par contre, le reste de la ville n’est pas du même avis. Un incendie en haut d’un immeuble risque de les mettra tous d’accord.

 

Nous avions adoré les premières aventures de Dino mon grand bout et moi, nous nous sommes tout autant régalés avec celles-ci (un rappel de la précédente histoire au début du livre permet de reprendre facilement le fil conducteur).

Dans ce tome, Djingo et Marcel nous expliquent comment leur ami et animal de compagnie fort imposant a su se faire sa place au sein de leur ville. Il faut dire qu’un long coup ça aide pour devenir un héros. L’histoire est relativement attendue mais permet aux enfants de se rendre compte que les choses peuvent être modifiées, que les gens peuvent changer, que rien n’est immuable.

Nous avons vraiment aimé l’écriture pétillante du duo Chabbert – Loyer : deux charmantes demoiselles qui cette fois-ci se sont alternées à la plume, découvrant le chapitre de l’une, écrivant le suivant et ainsi de suite. Je tiens l’information de ma rencontre avec elles à Montreuil cette année ! Un plaisir qui m’a permis en plus de mieux comprendre la conception de ces histoires.

Enfin, les illustrations d’Estelle Billon-Spagnol accompagnent ce récit un brin loufoque avec ingéniosité et impétuosité. Une lecture courte (5 chapitres au compteur) et des aventures ahurissantes qui nous ont convaincu. On espère pour bientôt l’aventure parentale qui semble se profiler à la fin de ce tome.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Pépita, Alice et Liyah

@ découvrez mon avis sur le T.1 Dino et nous

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Ingrid Chabbert (à gauche) et Anne Loyer (à droite), Montreuil 2014

SLPJ 2014 - chabbert loyer

boumabib.fr

Publié dans premières lectures (6-8 ans) | Tagué , , , , | 1 commentaire

Le Jour où la vache a éternué de James Flora

jour ou la vache a eternuetexte et illustrations de James Flora
hélium, 2015

 

« Il y a fort à parier que ta vache n’a jamais fait un trou dans le mur de l’école en éternuant.
Notre vache, si. Notre vieille vache, Mousse, a éternué si fort qu’elle a détruit la mairie, saccagé le zoo, et terrorisé toute la ville de Sassafras. »

 

Les éditions hélium donne une nouvelle vie à cet album de James Flora paru pour la première fois en France en 1967. Ses illustrations et sa mise en page donnent l’impression qu’il a été réédité à l’identique. Même le papier intérieur et la couverture cartonnée donne la sensation d’avoir un album collector entre les mains.

Pour en revenir à l’histoire, comment l’éternuement d’une vache peut-il être la cause de la destruction d’un mur d’école, d’une mairie ou encore d’un parc d’attraction me direz vous ? Et bien tout est une question de conséquence et de répercussions en chaîne. A la manière d’une histoire randonnée, la vache passe de véhicule en véhicule et fait des dégâts aux conséquences inconsidérables. C’est tellement exagéré que ça en devient forcément drôle.

jour ou la vache a eternue - photo

Les illustrations sonnent résolument vintage surtout que les éditions hélium ont choisi de ne coloriser qu’une double page sur deux. Le lecteur peut donc voir la version originale et la plus contemporaine en une lecture.

C’est un album plaisant à lire qui m’a donné l’impression de repartir dans l’enfance de la génération précédente. Il y a pas mal de texte alors je le conseillerais à partir de 4/5 ans ou tout du moins dès que l’enfant est capable de se concentrer un vrai moment.

« Ce jour-là, il a compris qu’une toute petite bêtise de rien du tout peut se transformer en une erreur monumentale avant qu’on ait le temps de dire A-TCHOUM ! »

 

je lis aussi des albums 2015Challenge Je lis aussi des albums 2015 chez Hérisson 29/100

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Virginie et des Sandales d’Empedocle

@ le blog des éditions hélium pour suivre leurs actualités

@ le site internet de James (Jim) Flora pour apprendre plein de choses sur cet artiste aux multiples talents

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

RailRoad Town, un tableau de James Flora datant de 1951, une œuvre qui me parle…

jour ou la vache a eternue - bonus

Publié dans album 4-8 ans | Tagué , , , , , | 3 commentaires