Mangastore #44

,

Mangastore - logo

Nouvelles chroniques de mangas avec (pour une fois) autant de séries shonen et shojo.

 

chihayafuru 08Chihayafuru T.8/9
scénario et dessins de Yuki Suetsugu
Pika, 2014

Les titres de Queen et King de karuta sont encore loin pour Chihaya et son équipe. D’autant qu’en plus de leur entrainement quotidien les voilà à chercher de nouveaux membres parmi les secondes.

 

Pour tout vous avouer, j’ai eu du mal à me remettre à ce manga et c’est un tort. Ce shonen typique du genre s’adresse à un public large car filles et garçons y trouveront des thématiques asexuées : l’effort, le dépassement de soi, le besoin de réussir ou encore la volonté de partager sa passion. Du côté des dessins, la mangaka continue à proposer un trait rond et dynamique. Elle réussit à s’attarder à la fois sur l’expression des visages et sur le rythme de jeu imposé par le karuta.
Une série dont le sujet peut être déroutant mais il serait dommage de s’en priver.

.

hiyokoi 12Hiyokoi T.12 à 14
scénario et dessins de Moe Yukimaru
Panini manga, 2014/2015

 

Hiyori se retrouve séparée de Hirose, son amoureux. Elle va devoir apprendre à dépasser sa timidité pour se faire de nouveaux amis. La jeune fille est pleine de bonne volonté mais l’être humain n’est pas toujours doté de bonnes intentions…

 

Ces trois tomes concluent cette gentille série de shojo. Hiyori et Hirose doivent faire leur choix pour leur futur indépendamment l’un de l’autre ce qui les éloigne au lieu de les rapprocher. J’ai une sincère affection pour cette série qui ne paye pas de mine mais qui décrit avec finesse les sentiments de l’adolescence. La période de doute et de remise en question en fin de lycée est particulièrement réussie. Et puis, le couple secondaire revient un peu sur le devant de la scène et trouve lui aussi une conclusion joyeuse en toute fin de série.

.

letter bee 16Letter Bee T.16 à 18
scénario et dessins de Hiroyuki Asada
Kana, 2014/2015

 

Les insectarmures sont de plus en plus nombreux dans l’Amberground. Le gouvernement, les Bee et le mouvement Reverse, chacun à leur manière et avec leurs objectifs, tous cherche un moyen de sauver ce monde.

 

Voilà encore une série pour laquelle j’ai eu beaucoup de mal à me replonger dedans alors qu’elle est toujours aussi originale. Les dessins sont toujours aussi soignés et en plus l’intrigue se complexifie franchement durant ces derniers tomes. En fait, le seul reproche que j’aurai à lui faire c’est qu’à force de rajouter des personnages secondaires on a tendance à oublier qui est qui… Plus que deux tomes avant la fin, je me demande bien ce que nous réserve le mangaka.

.

your lie in april 04Your lie in april T.4/5
scénario et dessins de Naoshi Arakawa
Ki-Oon – shônen, 2015

 

Kosei est de retour sur scène face à ce piano dont il n’a plus plaisir à jouer. Pourtant sous l’influence de Kaori et son violon, le jeune pourrait peut-être affronter ses démons et renouer avec son talent.

 

Après une introduction en douceur, la mangaka rentre enfin dans le vif du sujet en mettant son héros dans une position difficile voire dramatique. On en apprend plus sur sa psychologie, son blocage et son passé. J’ai aimé ces tomes qui approfondissent l’intrigue au delà du simple dépassement de soi et des combats contre des adversaires talentueux. C’est un shonen dans sa construction mais pas seulement. C’est aussi une manière délicate de traiter de la souffrance des enfants surdoués. Une série qui gagne en puissance.

.

PRINCESS JELLYFISH 07 - JAQ.inddPrincess Jellyfish T.7/8
scénario et dessins d’Akiko Higashimura
Delcourt, 2013

 

La résidence Amamitsu est toujours sous le feu des projecteurs maintenant que la collection de robe-méduses Jellyfish est lancée. Mais il faut bien plus que de la volonté et une bonne idée pour lancer une affaire de mode, et ça, Tsukimi et ses amis vont l’apprendre à leurs dépens.

 

Cette série perd un peu de son humour et de son dynamisme pour approfondir une partie de l’intrigue à laquelle je ne m’attendais pas : la dure réalité de la création d’entreprise. Alors même si l’originalité est toujours de mise et que les personnages sont tous attachants, j’en ai moins apprécié la lecture. J’espère que la mangaka reviendra rapidement à des sujets autour des otakus et de leur traitement dans la société japonaise. Une lecture en demi-teinte pour ce coup-ci.

.

a silent voice 4A silent voice T.4/5
scénario et dessins de Yoshitoki Oima
Ki-Oon – shonen, 2015

 

Shoya s’est rapproché de Shoko et veut racheter ses erreurs passées. Il lui semble pourtant qu’elles lui reviennent sans arrêt au visage. Est-ce une impression ou la réalité ?

 

J’avais eu un coup de cœur pour le début de cette série qui parle du harcèlement et du handicap d’une manière très originale. J’ai retrouvé ici tout ce que j’avais aimé dans les premiers tomes et même plus. Le mangaka continue à bouleverser ses personnages, il nous raconte la difficulté de l’intégration pour cette jeune fille sourde comme pour son entourage. Les codes de la société japonaise sont exposés dans ce qu’ils ont de plus sombres. Et loin de céder à la facilité, l’histoire prend une tournure plus dramatique encore. Pas de temps mort, alors retenez votre souffle pour découvrir la suite.

.

last game 01Last Game T.1 à 3
scénario et dessins de Shinobu Amano
Panini manga, 2015

 

Yanagi est habitué à être le premier en tout, que ce soit en sport ou à l’école, il est admiré par tous. Jusqu’au jour où la jeune Kujo entre dans sa vie et lui vole cette première place qu’il aime tant. Comment la battre alors ? Il vient à l’idée du jeune garçon de la faire tomber amoureuse de lui pour ensuite la quitter… mais là encore l’avenir lui réserve des surprises !

 

Lors de sa prépublication en magazine, cette histoire ne comportait que trois chapitres. Mais devant le succès rencontré, elle a été prolongée et je suis bien d’accord avec l’engouement des lecteurs. Car même si l’histoire peut paraître basique et déjà vu, la mangaka apporte une touche d’humour et de dérision ainsi qu’un trait bien caractéristique. Les personnages sont attachants et on finit par se surprendre à soutenir ce pauvre bougre de Yanagi tellement Kujo est hermétique à toutes ses tentatives séductrices. En plus, la mangaka a décidé de poursuivre son intrigue durant le cursus universitaire ce qui change des habituels shojos scolaire. Je suis curieuse de découvrir la suite.

 

Si vous avez manqué le début :

@ Chihayafuru T.1 [#] T.2/3 [#] T.4 à 7 [#]

@ Hiyokoi  T.1/2 [#] T.3 à 5 [#] T.6/7 [#] T.8/9 [#] T.10/11 [#]

@ Letter Bee T.1/2/3 [#] T.4/5/6/7 [#] T.8/9/10 [#] T.11/12/13  [#] T.14/15 [#]

@ Your lie in april T.1/2/3 [#]

@ Princess Jellyfish T.1 [#] T.2/3 [#] T.4/5 [#] T.6 [#]

@ A Silent Voice T.1 [#] T.2/3 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le manga s’invite vraiment partout !

Manga Hells by vasse nicolas, antoine via Flickr
Manga Hells
by vasse nicolas, antoine
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *