Mangastore #57

, ,

Alors qu’une de mes séries préférées s’arrête et que j’en finis une autre, je cherche de nouveaux titres à découvrir. N’hésitez pas à me donner des conseils en commentaire 😉

 

La Fleur millénaire T.15
scénario et dessins de Kaneyoshi Izumi
Kaze manga – shojo, 2017

 

« Si le refus de m’épouser est purement politique, je le conçois. Mais si ce n’est pas le cas… tu dois cesser d’attendre le retour du « cabot » ».

 

Dernier tome d’une série qui aura su maintenir son intérêt tout du long. Le personnage féminin de la princesse Aki s’est révélé aussi fort qu’intelligent et porte de bout en bout une intrigue guerrière faite de stratégies politiques et de manipulations familiales. La romance entre cette héritière du trône et son esclave/ami étranger s’est développée en douceur pour mieux exploiter les différences entre eux et leurs sentiments réciproques. Ce tome clôt de manière nostalgique et mélancolique une intrigue qui n’a jamais bercé dans la facilité comme le prouve le dernier chapitre.

.

Daytime Shooting Star T.11 à 13
scénario et dessins de Mika Yamamori
Kana, 2017

 

Suzumé a décidé d’ouvrir son cœur à Mamura. Mais la confession de son professeur et ancien coup de cœur vient perturber la jeune femme. Dans tous ces états, elle ne sait plus ni quoi penser, ni quoi faire…

 

La mangaka aura vraiment construite toute sa série sur le personnage de Suzumé et le développement de ses sentiments qu’ils soient amicaux ou amoureux. La jeune fille a grandit et doit faire preuve de discernement si elle ne veut pas blesser son entourage malgré elle. Malmené jusque dans les dernières pages, le couple Suzumé/Mamura est pourtant touchant de candeur et de fraîcheur. On a l’impression de revivre les premiers émois amoureux où l’on ne sait comment s’exprimer et se comporter face à l’autre. Le trait subtile et délicat de la mangaka aura vraiment porté son histoire jusqu’au bout et le dernier volume uniquement de bonus permet d’apporter la touche finale à la série.

.

Perfect World T.4/5
scénario et dessins de Rei Aruga
Akata, 2017

 

Ayukawa a quitté Tsugumi. Il avait l’impression qu’elle gâchait sa vie avec lui de part son handicap. La jeune femme a du mal à se remettre de cette rupture. Un imprévu familial pourrait bien lui permettre de tourner la page.

 

La mangaka continue de montrer à ses lecteurs la situation des handicapés au Japon ainsi que leur place dans la société. Elle s’attache cette fois-ci aux supports psychologiques qui peuvent affaiblir ou aider un couple mixte. Le couple central s’est séparé et l’on continue à suivre chacun dans son quotidien et dans ses pensées : regrets, questionnements et doutes viennent les hanter.  Chacun essaie d’avancer et de nouveaux couples se forment… La série met le lecteur face à une réalité dérangeante qu’il faut prendre en compte.

.

Haikyu les as du volley T.18/19
scénario et dessins de Haruichi Furudate
Kaze manga – shonen, 2016

 

L’équipe de Karazuno a fort à faire pour battre la très talentueuse équipe de Shiratorizawa que cela soit en attaque ou en défense. Chacun va devoir donner le meilleur de lui-même.

 

Toujours calé sur le scénario type des shonen, à savoir affronter des ennemis de plus en plus puissants, le mangaka propose un nouveau match où chaque point donne lieu à un nouvel évènement. Loin de se focaliser uniquement sur le duo star de son équipe, le scénario mise sur des coéquipiers emblématiques et des adversaires intéressants. Il y en a donc pour tous les goûts de ce côté là. Mais ce que j’admire le plus c’est la capacité à retranscrire le rythme et l’intensité des compétitions et des coups. La touche d’humour qui transparait tant dans les dessins (parfois un peu caricaturaux dans les expressions) que dans les dialogues fait de ce titre une lecture addictive.

.

Love, be loved, leave, be left T.4
scénario et dessins de Io Sakisaka
Kana, 2017

 

Rio ne peut plus retenir ses sentiments pour sa sœur par alliance Akari et commet l’impensable en l’embrassant. Tout s’embrouille et cet acte romantique va avoir des conséquences pour tous.

 

La mangaka de cette série continue à me surprendre en choisissant des voies inexplorées pour ses personnages. Cette fois-ci, ils doivent faire face aux conséquences de leurs actes ce qui malmène les relations que l’on avait vu se nouer dans les tomes précédents. Tout semble remis en question pour un temps. Les situations s’emmêlent et les sentiments sont mis à rude épreuve. Malgré tout, la mangaka nous entraîne là où elle veut et réussit à rétablir son scénario en proposant de nouvelles pistes. Une jolie série qui rappelle que l’amoureux égoïste ne voit pas toujours ce qui l’entoure…

.

Rainbow Days T.10/11
scénario et dessins de Minami Mizuno
Kaze manga – shojo, 2017

 

Anna vient de recevoir sa première déclaration d’amour et elle ne vient pas de Natsuki. La jeune femme repousse son prétendant avec honnêteté mais est bouleversée d’avoir autant d’influence sur la vie d’autrui. Mari et Natsuki vont devoir patienter…

 

A chacun ses problèmes sauf Tsuyo pourrait être la devise de ce shojo. Sur les quatre garçons, héros de cette série, trois sont toujours dans la tourmente face à l’élue de leur cœur (même si Keiichi n’en a pas encore conscience) et le dernier (Tsuyo donc) apporte un autre point de vue, une stabilité affective bien nécessaire avec tous les drames qui se jouent autour de lui. Chaque héros apporte une note différente à la série, grâce à des caractères bien ficelés et pas trop caricaturaux, tissant des histoires qui se recoupent, qui se mélangent, qui se chamaillent… Je suis souvent plus sensible aux personnages secondaires et l’avantage de cette série c’est quelle les met en valeur, puisque d’une certaine manière, chaque personnage principal est le secondaire d’une autre trame

.

Rere Hello ! T.9
scénario et dessins de Toko Minami
Delcourt-Tonkam, 2017

 

Minato et Rikiko semblent filer le parfait amour mais le jeune homme est perturbé par des souvenirs surgis du passé.

 

Ce tome approfondie l’histoire de Minato et plus particulièrement sa relation avec sa mère décédée et celle avec la nouvelle femme de son père. Rikiko apparaît alors comme un point d’ancrage dans la vie du jeune homme (malgré les bourdes qu’elle commet bien malgré elle). La fin du tome semble se tourner vers un nouvel obstacle avec l’apparition d’une rencontre arrangée entre familles de la haute sphère. J’ai trouvé ce tome plus sombre et moins fleur bleue que les précédents, d’où une petite déception.

.

Si vous avez manqué le début :

@ La Fleur millénaire T.1/2 [#] T.3/4 [#] T.5/6 [#] T.7/8 [#] T.9/10 [#] T.11 à 13 [#] T.14 [#]
@ Daytime Shooting Star T.1 à 3 [#] T.4 à 6 [#] T.7/8 [#] T.9/10 [#]
@ Perfect World T.1 [#] T.2/3 [#]
@ Haikyû, les as du volley T.1 à 4 [#] T.5/6 [#] T.7 à 9 [#] T.10/11 [#] T.12/13 [#] T.14/15 [#] T.16/17 [#]
@ Love, be loved, Leave, be left T.1/2 [#] T.3 [#]
@ Rainbow Days T.1 [#] T.2/3 [#] T.4/5 [#] T.6/7 [#] T.8/9 [#]
@ ReRe Hello ! T.1 à 3 [#] T.4/5 [#] T.6 à 8 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une banderole qui correspond bien à l’ambiance du manga Daytime Shooting Star

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *