Mangastore #32

, ,

Mangastore - logo

 Ce nouvel opus de Mangastore, ma rubrique spéciale bd japonaise, fait la part belle aux séries à destination des adolescents voire des adultes tant les scénarios de certains sont complexes. Seinen et autres sont au rendez-vous.

 

 

civilization blaster 06The Cilization blaster T.6/7
scénario d’après l’œuvre de Kyo Shirodarai
dessins de Ren Saisaki
Kurokawa, 2013

 

Yoshino et Mahiro sont désormais dans des camps apparemment opposés. Et pourtant, ce n’est pas forcément vrai. Arriveront-ils à passer sur leurs désaccords pour livrer bataille commune ? Mais d’ailleurs qui combatre ? L’Arbre des Origines ou l’Arbre de la Destruction ?

 

Les tomes sont gros et sans résumé au début, j’ai donc eu du mal à re-contextualiser l’histoire et à me rappeler des personnages. Défaut éditorial plutôt que scénaristique, pas forcément car le scénario est le résultat d’une adaptation romanesque. On voit peut-être là la limite d’un bon manga, et surtout d’une adaptation pas tellement réussie. L’histoire est d’une complexité telle que l’on s’y perd. Dommage car, dans la lignée de Death Note, le potentiel était énorme.

 

chihayafuru 02Chihayafuru T.2/3
scénario et dessins de Yuki Suetsugu
Pika, 2013

 

Chihaya, Taichi et Arata sont désormais au lycée et si leurs vies respectives ont mené les garçons bien loin du jeu de Karuta, Chihaya, elle, cherche à tout prix à continuer sa passion. Les retrouvailles seront peut-être pour bientôt.

 

Toujours avec un trait rond, incisif et dynamique, la mangaka apporte de la maturité à ses personnages et à son scénario. On comprend très vite que le Karuta ne fait pas manger son homme et que les garçons ont du se résoudre à passer à autre chose pour des raisons très différentes. D’un autre côté, retrouver la petite Chihaya toujours aussi loufoque, naïve et extraverti même ado est une véritable joie. Une jolie série à suivre avec attention.

 

bakuman 16Bakuman T.16/17
scénario de Tsugumi Obha
dessins de Takeshi Obata
Kana, 2013/2014

 

Une nouvelle compétition est lancée entre les auteurs du clan Fukuda. Chacun y met sa passion, ses envies et une dose massive de travail. Cela suffira-t-il à arrêter Eiji dans sa conquête du meilleur shonen de tous les temps ?

 

Un arc (histoire principale) se ferme avec l’arrêt de la série Crow du mangaka surdoué Eiji ainsi que de la compétition entre les mangaka du Jump. Les héros principaux sont maintenant dans une période créative où ils cherchent à redonner sens à leur passion. Une fois de plus, cette série se lit avec délice tant on en apprend sur le monde de l’édition de la bd japonaise. Une mise en abime plus qu’efficace, un bonbon à déguster.

 

good ending 07Good Ending T.7
scénario et dessins de Kei Sasuga
Kana, 2013

 

Utsumi va enfin pouvoir être heureux. Kurokawa semble partager ses sentiments. Mais un quiproquo non résolu mais déjà à mal leur relation. Tout semble finit sans avoir vraiment commencé.

 

Je ne m’attendais pas du tout à ce que la mangaka nous entraîne sur ce terrain. Elle explore la jalousie chez les filles et le sentiment d’insécurité qu’il peut s’en dégager. Bien sûr le personnage d’Utsumi, toujours aussi naïf, ne semble pas comprendre le revirement de sa dulcinée et fait les choses de travers. Humour, dérision mais aussi questionnement sont au coeur de ce tome qui s’achève sur une situation qui risque de compliquer encore plus la vie du jeune homme. Affaire à suivre.

 

Si vous avez manqué le début :

@ The Civilization Blaster de Kyo Shirodarai et Ren Saizaki T.4/5 [#]

@ Chihayafuru de Yuki Suetsugu T.1 [#]

@ Bakuman  de T. Ohba et T. Obata T.12 à 15 [#]

@ Good Ending de Kei Sasuga T.1 à 6 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un aperçu de l’anime de Chihahyafuru.
La rondeur des dessins a disparu et c’est bien dommage…

mangastore 32 - bonus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *