Mangastore #23

,

Une fois encore, je vous présente une cuvée de shojo digne de ce nom. Rien de so girly dans ce billet, ces mangas abordent l’amour de telle manière qu’il saurait convaincre des garçons… mettez leur entre les mains, vous verrez.

 
Shirayuki aux cheveux rouges T.3
scénario et dessins de Sorata Akiduki
Kana,2012

 

Shirayuki est maintenant installé en tant qu’apprentie pharmacienne au château du Prince Zen. Mais l’arrivée de son frère ainé et héritier du trône, Izana, chamboule les relations des deux jeunes gens.

Ce tome joue surtout autour des sentiments des personnages. Il y a peu d’action réelle, l’auteur approfondie par contre les relations entre les différents protagonistes qu’ils soient principaux ou secondaires. Et puis, Izana met un coup dans la fourmilière en confrontant Shirayuki à son ancien châtelain. Le dessin est toujours aussi agréable à lire et les détails se font de plus en plus précis. On est loin des trames classiques du shojo (trames visuelles) et la qualité de ce manga est bien réelle. J’attends la suite !

 

L’Arcane de l’aube T.7
scénario et dessins de Rei Toma
Kaze – shojo, 2012

 

Nakaba, Caesar et leur groupe sont maintenant réfugiés dans le royaume de Senan. Afin de sauver le prince de la vengeance du Roi, une nouvelle mission leur est confiée : négocier des armes avec le royaume de Lithvanel, au delà de la mer.

Maintenant que l’amour entre le couple principal est déclaré, l’auteur s’attache à approfondir la situation politique de son histoire. Les menaces des royaumes sur les vies de chacun obligent à des compromis par rapport à leur but premier. Un shojo des plus intéressants qui saura séduire les adeptes des autres genres.

 

Sawako T.11/12
scénario et dessins de Karuho Shiina
Kana, 2011/2012

 

Sawako et Kazehaya sortent désormais ensemble. Mais les deux tourtereaux ont autant de mal à y croire que le reste de leur entourage…

La maladresse et la timidité de Sawako sont rudement mises à mal lors de ces deux tomes. Le simple fait de donner la main à son amoureux devient une épreuve. Les relations au sein de son couple sont explorés à coup de flash-back (sur leur rencontre) et de focus (sur leurs sentiments). Les personnages secondaires sont mis de côté le temps de redonner au couple central la place qu’il mérite. Un shojo toujours aussi surprenant de maîtrise et de délicatesse dans l’expression des sentiments liés à l’adolescence.

 

Shinobi life T.11
scénario et dessins de Shoko Conami
Kaze manga – Shojo, 2012

 

C’est l’heure des ultimes sauts dans le temps pour Beni et Kagetora. Chacun les multiplie pour retrouver l’autre, construisant ainsi leur avenir commun.

Comme tous les livres traitant des voyages temporels, l’auteur se doit de maîtriser les conséquences de l’espace temps. Shoko Conami commence à boucler son récit et nous entrapercevons les ramifications de l’histoire de Beni et Kagetora. Finalement, cet avant dernier tome nous montre que leur rencontre n’aurait pu avoir lieu dans le présent si de leur avenir ils n’avaient pas sautés dans le passé. J’attends le tome final avec impatience.

 

Bride Stories T.3
scénario et dessins de Kaoru Mori
Ki-oon, 2011

 

M. Smith quitte le clan Eyhon et entreprend son voyage pour sortir du pays. En s’arrêtant pour retrouver son guide, il fait la connaissance de la jeune Tallas qui lui propose l’hospitalité.

J’attendais avec impatience cette suite et je n’ai pas été déçue. Kaoru Mori nous livre un peu plus du quotidien et des coutumes de ces peuples d’Asie centrale au XIXème siècle. Les dessins sont toujours minutieux et à couper le souffle. Ce tome se finit sur une note bien triste et j’espère que les prochains sauront apporter leur lot de gaité.

 

Si vous avez manquer le début :

@ Shirayuki aux cheveux rouges de Sorata Akiduki T.1/2 [#]

@ L’Arcane de l’aube de Rei Toma T.5/6 [#]

@ Sawako de Karuho Shiina T.10 [#]

@ Shinobi life de Shoko Conami T.10 [#]

@ Brides Stories de Kaoru Mori T.1/2 [#]

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Sawako en produit dérivé made in Japan

5 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai lu le premier tome de Bride stories et je n’ai pas accroché plus que ça au scénario. Par contres, les dessins sont merveilleux et permettent vraiment de voyager en Asie Centrale.


    1. // Répondre

      c’est vrai que le scénario nous raconte surtout le quotidien du couple central. mais les dessins sont tellement magiques…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *