Des ados parfaits d’Yves Grevet

des ados parfaitstexte d’Yves Grevet
Syros – mini soon + , 2014

 

Anatole est un garçon sérieux et responsable. L’adolescent ne comprend pas le comportement de ses camarades de classe, notamment Quentin qui cherche à s’amuser et à copiner plutôt qu’à apprendre. Pourtant, au détour d’une conversation  il comprend que c’est peut-être lui qui a un soucis…

 

Dernier roman d’Yves Grevet chez les éditions Syros, il inaugure la nouvelle collection de science-fiction de l’éditeur. Celle-ci se positionne entre les mini soon (8-10 ans) et les soon (ado) avec une conservation du petit format poche mais une augmentation quand à la quantité de pages.

En ce qui concerne le roman lui-même, il s’agit en réalité de la réécriture d’une histoire parue dans le Je Bouquine de janvier 2012. Racontée par Anatole lui-même, on sent bien dès les premiers mots que quelque chose cloche chez lui. Il n’a pas le comportement d’un être humain lambda, je dirais même plus d’un adolescent lambda. Il est trop sage, pas curieux pour un sous et ne remet jamais en question les ordres des adultes.

L’arrivée d’une enveloppe pour les parents de chaque élève va mettre le feu aux poudres car seulement 7 d’entre elles contiennent un message. Celle d’Anatole en fait partie. Et puis, petit à petit, d’autres évènements vont l’amener à discuter avec Célia, l’une des 7, à se rapprocher et à cherche la vérité, si cruelle soit-elle.

On reconnait bien dans ce roman la plume d’Yves Grevet dramatique et implacable. Le suspens monte crescendo quand à l’identité réelle d’Anatole et des 6 autres ados. La fin m’a surprise, étonnée et choquée à la fois. L’attitude parentale qui y est décrit m’a paru improbable mais sans doute cela reflète-t-il des angoisses réelles chez les enfants (vous avez vu comme je vous préserve le mystère…).

 Un roman qui lance cette collection comme il se doit.

 

ya 2013Challenge Young adult 3 chez Muti

Challenge 1% rentrée littéraire 2014 chez Hérisson

 

Pour en savoir plus :

@ les avis d’Orbe et Drawoua sur le roman

@ les références du Je bouquine original si cela vous intéresse

@ d’autres titres d’Yves Grevet à découvrir sur ce blog : Meto T.1 ; T.2 et T.3 ; Seuls dans la ville ; Nox T.1 et T.2

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

l’adolescence pour moi c’est un peu ça… essayer de trouver sa place.
et c’est d’autant plus dur dans un roman comme celui-ci

Jonathan Emmanuel Flores - Flickr
© Jonathan Emmanuel Flores – Flickr

 

3 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai trouvé Anatole tellement ennuyeux que j’ai eu beaucoup de mal à aller au bout de ma lecture. Par contre j’ai lu le second titre « ascenseur pour le futur » et j’ai été plutôt conquise.


    1. // Répondre

      Je n’ai pas ressenti ce côté ennuyeux, me focalisant sur le « pourquoi » de cette personnalité « parfaite ».
      Je n’ai pas non plus lu l’autre titre mais il m’intrigue…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *