Nox T.1 d’Yves Grevet

noxT.1, Ici-bas
texte d’Yves Grevet
Syros, 2012

 

La Nox est un brouillard épais et dense. Il sépare le monde en deux. En haut vivent des familles riches comme celle de Ludmilla, avec tout le confort et les ressources dont ils ont besoin et même plus. En dessous, point de lumière et un air difficilement respirable avec les effluves des usines énergétiques. Lucen et Gerges y vivent depuis toujours et savent qu’ils devront reprendre le travail de leurs pères, faire des enfants de bonne heure pour être sûr que certains survivent. Chacun ignorant la réalité de l’autre côté, jusqu’au jour où leurs chemins vont se croiser.

 

Yves Grevet nous a concocté un superbe univers dont il a le secret. Je ne peux pas tout vous raconter mais il regorge de trouvailles qui le rendent réel. Ainsi dans l’univers du bas, tous les noms perdent une lettre (les choses comme les hommes), annonçant qu’ils ne sont qu’une sous-version du monde d’en haut. Les habitants y portent des chaînettes aux pieds pour récupérer l’énergie mécanique créée avec leurs efforts physiques… Tout semble plausible et permet au lecteur de s’immerger complètement.

Le roman alterne la voix de trois adolescents. Il y a d’abord Lucen, apprenti rafistoleur, amoureux de Firmie dont sa famille ne veux pas. C’est un garçon courageux dans ses choix, fidèle en amitié et capable de beaucoup de compassion. Il croisera la route de Ludmilla, habitante des hauteurs à la recherche de son ancienne gouvernante dans les bas-fonds, prête à tout même à trahir la confiance des siens pour cela. Et enfin, il y a Gerges, divisé entre sa conscience, ses amis révolutionnaires et son père, chef de la Milice locale. Pour chacun, ils devront faire un certain nombre de choix aux nombreuses répercutions, sur eux mais aussi sur les autres.

Chacune de ces voix utilise le Je et demande un effort de concentration au tout début du roman pour le comprendre. Mais ensuite l’écriture d’Yves Grevet est suffisamment douée pour nous permettre dès les premiers mots d’un chapitre de savoir quel personnage prend la parole. Trois voix pour trois voie, et d’autant plus de chemins à découvrir, parcourir, négocier…

J’ai cru deviné de quoi parlerait chacun, les trames qui allaient être suivies. Je me suis faite piéger par les talents de conteur de cet auteur une fois de plus. La fin est superbe, brillante et donne encore plus envie de lire la suite…

Un très bon premier tome et un univers à découvrir absolument.

 

challenge 1 littchallenge jeunesse ya 2012Challenge 1% rentrée littéraire 2012 chez Hérisson

Challenge Young adult chez Muti

Challenge Chez Vous sur ce blog

chez vous

Pour en savoir plus :

@ les avis de Kik, Dorot, Nathan, Faelys, Bladelor, Orbe, Mes Imaginaires, LeiloonaFantasia, Ricochet et Lirado

@ d’autres romans d’Yves Grevet à découvrir sur Un Petit Bout de Bib : sa trilogie Méto T.1, La Maison , T.2, L’île et T.3, Le Monde ainsi que Seuls dans la ville

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Raphaël Gauthey, l’illustrateur de la couverture, a beaucoup de talent n’est-ce pas ?

Un Chant de Noël de Charles Dickens chez Gallimard, 2010
© Raphaëm Gauthey
Un Chant de Noël de Charles Dickens chez Gallimard, 2010

14 commentaires


  1. // Répondre

    Adoré Nox, et je crois que le tome 2 sort bientôt. Merci pour ton bonus, tu as raison, ses illustrations sont bluffantes !


    1. // Répondre

      oui j’ai vu ça pour le tome 2, hâte de voir comment Yves Grevet va continuer son histoire…


  2. // Répondre

    j’ai hésité à le mettre dans ma pal et finalement devant tant d’enthousiasme je me le note, j’avais aimé la plume de Méto alors pourquoi pas !


    1. // Répondre

      j’ai trouvé ça plume beaucoup plus mature que dans Meto, on sent réellement une évolution chez l’auteur…



  3. // Répondre

    Il m’attend dans ma PAL, le sujet me fait un peu penser au « Combat d’hiver » de Mourlevat… Pas vraiment le même sujet mais une société dystopique et des jeunes qui se battent contre les injustices… Et le talent aussi, j’ai l’impression qu’ils sont assez égaux, je me trompe ??
    Bisous Bouma, bon week end


    1. // Répondre

      Pour le moment, jamais déçu ni par l’un ni par l’autre…


  4. // Répondre

    Et je crois que la suite va sortir dans les jours qui viennent… J’ai oublié de te dire que, comme toi, je trouves les couvertures absolument magnifique… Rien que pour ça, déjà, on a envie de sauter sur le tome 2 ;0)





  5. // Répondre

    Bon ca y est je crois que je suis prete, je vais me lancer dans l’aventure Nox très bientot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *