Ma mère de Servant et Houdart

ma mère servanttexte de Stéphane Servant
illustrations d’Emmanuelle Houdart
Thierry Magnier, 2015

 

« Ma mère à l’amour fleurs de peau.
Un jardin tout entier.
Herbes folles, bruyère, lilas ou chardons.
On s’y coupe, s’y frotte, s’y blotti ou s’y pique.
Très tôt, avec mon père nous avons appris
A jardiner. »

 

Pour tout vous avouer je n’ai pas réellement quoi penser de cet album…

J’aime la poésie des mots de Stéphane Servant. Il apporte sa sensibilité à un sujet récurant de la littérature : la figure de la mère. La femme décrit ici n’est pas l’emblème de protection, de douceur et de responsabilité que l’on attend du personnage maternel. Elle semble beaucoup plus tourmentée et alimente les craintes de son enfant. Le texte est emprunt de douceur pour révéler une vérité plus ardue, propre à l’auteur sûrement.

thierry magnier
thierry magnier

Pour les illustrations, on reconnaît le travail d’Emmanuelle Houdart dans la fantaisie de ses compositions : visage de mère, corps de jardin et jambes de racines par exemple. On y retrouve aussi toute la symbolique du récit avec cette lampe à huile, lumière d’espoir et d’avenir, qui se balade de page en page…

Et pourtant…

Peut-être cela vient-il tout simplement du titre ? Lorsque je lis ma mère je pense à ma maman. J’aurai du tout de suite penser que c’était en réalité celle de l’auteur dont il serait question… Je m’attendais à tout autre chose.

Au final, j’ai beau reconnaître à cet album une grande créativité, un travail impressionnant et surtout une prise de risque de proposer cette vision de la mère, il ne m’a pas parlé. Cette mère n’est tout simplement pas la mienne, ou en tout cas pas la vision que je me fais d’elle. Aussi ai-je eu du mal à ressentir les émotions contenues dans ce livre. Dommage…

 

challenge je lis aussi des albums 2016pal janv 16Challenge Je lis aussi des albums 2016 chez Hérisson 7/100

et une lecture qui entre dans mon objectif lecture de janvier

 

Pour en savoir plus :

@ retrouvez les avis de Pépita, Sophie, Céline du tiroir, Gaëlle, Noukette ou encore Ricochet

@ le travail de Stéphane Servant : Le Machin ; La Culotte du loup ; Chat par-ci, Chat par-là ; Boucle d’Ours ; Nos beaux doudous ; Le Gros goûter ;

@ le travail d’Emmanuelle Houdart sur ce blog : L’Apprentissage amoureux ; La Boîte à images ; Tout va bien Merlin ! ; Abris ;

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une scène mère-enfant qui me plait bien

MOTHER by james goodman via Flickr
MOTHER
by james goodman
via Flickr

 

3 commentaires


    1. // Répondre

      bah pour le coup moi je ne m’y suis pas retrouvée…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *