200 % culotté !

 Et voilà, une deuxième chronique pleine de culottes !
N’en déplaise à Monsieur Copé, les héros de ces albums ne sont pas à poil !

 

culotte du loupLa Culotte du loup
une histoire racontée par Stéphane Servant
et illustrée par Laetitia Le Saux
Didier Jeunesse, 2011

 

Vu l’état de sa culotte, Loup ne peut poursuivre les trois cochons venus le réveiller au son de colifichets. Il en repère donc une toute belle dans la vitrine d’un magasin et va devoir travailler pour le commerçant afin d’obtenir l’argent nécessaire à son achat.

 

Stéphane Servant a concocté une histoire impertinente et drôle faite de rimes et de culottes amusantes.

« il voit une superbe culotte avec des dentelles et des cochons imprimés. « une vraie culotte de loulou », affirme la publicité. »

J’ai beaucoup aimé lire cet album à mon grand qui s’est amusé de voir les trois cochons embêtés et malmenés le loup coquet et travailleur (les rôles du traditionnel conte des 3 petits cochons sont ici complètement inversés). La chute nous apprend qu’avec ou sans culotte il faut toujours se méfier du loup et éviter de le narguer sous peine de représailles.

Les images de L. Le Saux ont un côté desué et vintage qui m’a enchanté. Le tout est réalisé avec un mélange de peinture et de collage, donnant un style bien particulier qui colle parfaitement à l’histoire.

 L’avis de Ricochet

 

ni vu ni connuNi vu, ni connu
texte de Michaël Escoffier
illustrations de Kris Di Giacomo
Frimousse, 2009

 

Léon le caméléon ressent un besoin urgent. Il se cache derrière un buisson et fait sa grosse commission. Pour s’essuyer, il est bien embêté et se retranche sur une culotte trouée abandonnée. Sa conscience ne le laissera plus tranquille maintenant qu’il a accompli ce forfait.

 

C’est avec cet album que j’ai découvert le duo magique Escoffier / Di Giacomo. Je ne vous en avais pas encore parlé. Voilà qui sera chose faite.

On retrouve dans cette histoire tout l’humour développé par les auteurs  avec cette petite voix consciencieuse qui vient disputer le filou (voix qui appartient en réalité au propriétaire de la culotte). Pour les illustrations, les pages sont centrées sur le personnage du caméléon et jouent sur les expressions de son visage pour traduire ses sentiments. La chute est savoureuse, rigolote, comme d’habitude si j’ose dire.

 Découvrez aussi sur ce blog : Tous les monstres ont peur du noir ; Le Loup tralala ; Sans le A ; Le Jour où j’ai perdu mes super pouvoirs

 

3 petites culottes3 petites culottes
texte de Sylvie Chausse
illustrations d’Anne Letuffe
L’atelier du poisson soluble, 2004

 

Jacquotte, Charlotte et Grabote, les 3 petites cochonnes, ont de merveilleuses culottes. Quand celles-ci disparaissent, elles se lancent à leur recherche.

 

Cet album est très original tant sur le texte que sur le travail graphique.
Sylvie Chausse a concocté un récit tout de rimes en -otte. Alors si vous aimez les jeux de langues, vous serez servis entre les paillote, chochotte, biscotte, gavotte, carotte et autre boulotte qui apparaissent au fil de l’histoire. La typographie a été travaillée, et intègre à certains mots des images collées. Ainsi une pièce de monnaie remplace le O du mot cagnotte quand des pommes le remplace dans compote.

Les illustrations m’ont beaucoup séduites en mélangeant éléments photographiés et dessins. De plus, chaque cochonne est identifiée par la couleur de sa culotte ce qui  permet aux enfants de suivre facilement l’histoire.

On est dans une version détournée des Trois petits cochons avec ce loup voleur de culotte qui passe de cachette en vois à cachette en brique et cherche au final à se créer la plus jolie des culottes.

Je termine donc cette sélection spéciale culotte avec un vrai album coup de cœur pour moi.

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

 vous êtes prêts à étendre vos culottes ?

Soylentgreen23/Flickr
Soylentgreen23/Flickr

 

Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *