Dix de Marine Carteron

texte de Marine Carteron
Le Rouergue – DoAdo, 2019

 

Ils sont dix. Sept adolescents et trois adultes, sélectionnés pour participer à un escape game littéraire et passer à la télévision en prime time. Direction : un manoir sur une île coupée du reste du monde. Un endroit si isolé que personne ne vous entendra crier, gémir ou appeler à l’aide. Et quand la mort décide de frapper les candidats un par un, une seule question : qui est le coupable ? un seul but : survivre ! [résumé éditeur]

 

Brghhhh ! Cette lecture fait clairement froid dans le dos. Au départ j’étais optimiste en espérant un rebondissement final permettant de finir sur un happy end, mais devant l’accumulation de cadavres et la référence évidente (et déclarée) au Dix petits nègres d’Agatha Christie, j’ai du me résoudre à voir les différents personnages mourir les uns après les autres.

Et pour faire mourir ses héros, on peut dire que Marine Carteron à de l’imagination. Les références à la mythologie et aux contes classiques deviennent des moteurs de mises en scène macabres qui montent en puissance. Honnêtement, je ne suis pas une fan d’horreur et ai donc eu du mal avec certaines descriptions tant elles m’ont parue criantes de vérité. Le dernier chapitre permet de comprendre QUI est à la manœuvre de cette tuerie car l’on sait depuis déjà longtemps quel en est le motif.

Un roman intrigant qui met en scène la cruauté des temps modernes ; une lecture pour ceux qui aiment se faire des sueurs froides, dès 15 ans.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Faelys, Clarabel, Oceanius, Sophielit, Télérama et Ricochet

@ à découvrir sur le blog par la même autrice : Les Autodafeurs T.1 ; T.2 et T.3

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

let the right one in-eli
by serlit jamett
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.