La Grenouille qui grimace de Herbéra

texte et illustrations de Ghislaine Herbéra
éditions MeMo, 2017

 

Nomi, le petit dernier de la famille, ne veut pas manger ce soir. Alors ses frères et sœurs lui racontent l’histoire de la grenouille qui grimace et qui ne veut pas manger de limaces…

 

J’avais adoré le travail de Ghislaine Herbéra dans L’Heure bleue, un texte subtile sur ce moment du soir où l’on ne se sent pas bien sans vraiment réussir à savoir ou définir pourquoi. J’étais donc impatiente de lire son nouvel album.

Elle revient une fois de plus sur la soirée des bambins et s’attaque cette fois-ci au repas familial. Elle dépeint une famille soudée et rigolote qui s’amuse à raconter sous forme d’ombres chinoises une version détournée de La Grenouille à grande bouche. Le concept peut ne pas paraître évident dit comme ça mais l’autrice arrive à le traduire simplement : d’un côté l’ombre de l’animal mimée par les grands et de l’autre la position des enfants qui la réalise.

Les couleurs douces sont apaisantes et les personnages à forme humaine permettent de s’identifier tout en restant très fantasmagorique.

Une belle proposition à lire aux enfants, surtout s’ils ont quelques difficultés à finir leur assiette.

Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 63/60

 

Pour en savoir plus :

@ vous pouvez découvrir le travail de l’autrice sur le blog

@ et sur son site internet

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

entre les grimaces et les rires, pas facile de donner à manger aux bambins

_DSC0693
by Stephen Hyun
via Flickr

2 commentaires


  1. // Répondre

    Très fan de l’heure bleue, je découvre grâce à vous les aventures de Nomi – merciiiiiii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *