Léo T.1 de Barussaud

Léo T.1, Mon secret est une chance
texte de Gwénaële Barussaud
Rageot, 2018

 

1869, Noisiel dans la Marne. Léo et sa famille travaillent tous dans l’usine de chocolat qui fait vivre la petite ville. La jeune femme, du haut de ses 17 ans, aime son quotidien et n’aspire pas comme sa sœur à découvrir le monde. Mais un tirage au sort l’envoie avec une délégation ouvrière à la rencontre du Roi qui tient à célébrer les fleurons de l’industrie française. C’est l’occasion pour ses parents de lui révéler le secret de sa naissance : Léo n’est pas leur fille mais un bébé mis en nourrice chez eux et dont les parents, des aristocrates parisiens, ne sont pas venus la chercher.

 

Je ne suis pas une grande fan des romans historiques, avouons le d’entrée. Pourtant, Gwénaële Barussaud a su me capter dès les premières pages avec une écriture fluide, documentée qui permet de comprendre rapidement les enjeux de l’intrigue.

Léo, de son véritable prénom Léonore, semble déplacée parmi les membres de la classe ouvrière. Son prénom, son teint, la couleur de ses cheveux, tout chez elle donne à penser qu’elle a un autre destin. Malgré tout, lorsque la vérité de sa naissance lui est révélée, elle ne peut le croire tant l’amour de sa famille l’a conduite à se définir. Cette première partie est très instructive et permet de mieux comprendre les différences province/Paris et ouvriers/patrons de l’époque.

L’arrivée dans la capitale vue par Léo est une belle réussite. On s’y croit vraiment et l’on prend de plein fouet les évènements et rébellions de cette fin du XIXème siècle. L’exil de Victor Hugo, la censure de l’opposition, la santé précaire du Roi… sont autant de détails historiques qui permettent à l’intrigue de prendre sens. Léo, elle, débarque complètement dans ce tumulte et va être guidée dans ce dédale par un charmant vendeur de journaux.

La dernière partie du livre se centre sur le secret de la famille de Léo et offre une conclusion peut-être un peu rapide à un beau roman historique. La suite, prévue début juillet, permettra surement de compléter les questionnements laissés en suspens.

Une très belle proposition sur une période historique peu exploitée en littérature de jeunesse.

Challenge Young adult 7 chez Muti 43/50

Challenge PAL en séries sur ce blog (+1)

Objectif lecture de mars 2018

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Mylène et Galléane

@ direction FB pour en savoir plus sur l’autrice

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

il y a de quoi lever le nez au ciel…

Immeubles
by Damien Roué
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *