Mercredi de l’album #15 : Kris Di Giacomo

,

C’est moi qui est proposé le nom de l’illustratrice Kris Di Giacomo pour une session des Mercredis de l’album. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’aime son univers assez décalé et que je le trouve très imaginatif. Je vous présente donc aujourd’hui deux albums qu’elle a créé avec son complice : Michaël Escoffier.

.

Le Loup Tralala
texte de Michaël Escoffier
illustrations de Kris Di Giacomo
Kaléidoscope, 2012
 

Est-ce que vous connaissez le loup ? Oui, mais n’importe quel loup, le loup Tralala ? Non. Lapin vous aidera à le connaître. Attention à vous.

La première surprise de cet album est d’avoir un narrateur externe au livre qui dicte des consignes au lapin des illustrations. C’est le lecteur en le lisant qui aide le lapin à répondre à la question identitaire sur le loup Tralala. Définition de cette espèce : lupin avec des petites oreilles, un petit nez et des quenottes… On se prend vite au jeu d’être l’auteur du texte (ou en tout cas d’avoir la sensation de pouvoir intervenir sur l’histoire).

© boumabib.fr

Les illustrations comportent peu de couleurs, plutôt dans des tons sobres voir quelconque mais c’est pour mieux mettre en avant le personnage du lapin. Personnage le plus important de l’histoire car c’est celui qui a le plus peur du loup Tralala. La chute est drôle (comme toujours) et j’ai adoré cette vision de l’enfance. Un album à lire à voix haute pour encore plus de saveur…

.

Sans le A : l’anti-abécédaire
texte de Michaël Escoffier
illustrations de Kris Di Giacomo
Kaléidoscope, 2012

 

Un abécédaire qui n’en est pas un, ou en tout cas qui se joue de la langue française. Parce que les Chouettes sans le H ont des Couettes ou que le Marin a besoin d’un coup de Main.

 

J’adore les jeux de mots et en particulier sur les sonorités, j’ai donc été comblé grâce à la dernière production de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo. Le texte est cocasse, très imagé et facile à comprendre pour les enfants. Les illustrations prennent aux pieds de la lettre la signification des phrases et montrent des situations très farfelues avec couleurs et énergie.

© boumabib.fr

De plus, c’est une façon habile et efficace de montrer aux enfant que chaque lettre a son utilité dans la langue française. Un (anti)abécédaire à apprécier à sa juste valeur en le lisant et le relisant tous les jours, presque comme une poésie.

.

Bref, vous l’aurez compris Kris Di Giacomo excelle dans le domaine de l’humour grâce à un trait dynamique et euphorisant. J’aimerais bien la découvrir dans un style plus quotidien et pourquoi pas dramatique… à voir !

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Clarabel, Ricochet et Livralire sur Le Loup Tralala

@ les avis de Gabriel, Chlop, Rev’en pages, Citrouille et Télérama sur Sans le A

@ mon avis sur un autre titre de ce duo Tous les monstres ont peur du noir

@ une interview de Kris Di Giacomo sur le site de La Mare aux Mots

@ le site de Kris Di Giacomo

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

en plein travail avec des scolaires

© lemainelibre.fr

4 commentaires


  1. // Répondre

    J’adore l’originalité de Sans le A. Vous êtes plusieurs à en parler pour ce Mercredi de l’album 🙂 et vous êtes toutes sous le charme !


  2. // Répondre

    Je ne connaissais pas le premier mais il a l’air très chouette ! Je prends note !
    J’ai beaucoup aimé Sans le A qui est vraiment une très agréable découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *