Mangastore #24

Cette fois-ci, la cuvée de mangas ne sera pas uniquement destinée aux filles… Avec deux shonens sur 4 titres présentés il y a de quoi satisfaire tout le monde.

 

Arata T.5/6
scénario et dessins de Yuu Watase
Kurokawa, 2011

 

Hinohara cherche à délivrer la princesse du mal qui pèse sur elle. Il doit pour cela convaincre un grand nombre d’Hayagamis (porteur d’épée de pouvoir) de rejoindre sa cause. Dans l’autre monde, Arata essaie de s’habituer à sa nouvelle vie et de faire le moins de bourdes possibles…

L’intrigue avance considérablement dans ces deux tomes. Hinohara découvre de nouvelles conditions de vie dans ce monde singulier, et va encore devoir faire preuve de patience quand à ses sentiments pour Kotoha. Dans l’autre univers, l’identité d’Arata est remise en cause par les découvertes d’une jeune fille de son école. Les bouleversements sont nombreux d’un côté comme de l’autre mais Yuu Watase joue une véritable partition avec ses intrigues. On sent qu’un jour où l’autre tout se recoupera. Un shonen de qualité qui séduira autant garçons que filles.

 

Library Wars T.7/8
scénario et dessins de Kiiro Yumi
Glénat – shojo, 2012

 

Kasahara est impliquée dans une affaire de dissimulation de matériel littéraire. Soutenue par ses équipiers et son amie de toujours, la jeune femme doit faire face à la solitude et à la honte d’être accusée à tort.

J’adooooore cette série. Plus le temps passe et plus j’aime l’univers créé et ses personnages. Ces deux tomes approfondissent la situation des bibliothèques à cette époque dystopique en montrant les conflits internes à l’institution. Et surtout Kasahara découvre enfin QUI est son prince charmant. Il n’y avait vraiment plus qu’elle pour ne pas savoir 😉 Un manga bourré d’humour et de sentiments qui vous redonnera le sourire aux lèvres à coup sûr.

 
J’aime les sushis T.7/8
scénario et dessins d’Ayumi Komura
Delcourt – Sakura, 2011/2012

 

Hana continue son apprentissage chez Sushi Hyûga en compagnie d’Hayato. Celui-ci semble avoir renoncé à son rêve de devenir pâtissier. Mais un séjour en France prévu par la famille d’Hana remet en cause tous les projets du couple.

Derniers tomes de la série, Hana et Hayato vont devoir aller jusqu’au bout de leur rêve culinaire même au détriment de leur amour. Cette série aura été un petit bonbon jusqu’au bout même si je regrette qu’elle soit déjà finie.

 

The Civilization Blaster
œuvre originale de Kyo Shirodarai
supervision de Arihide Sano
dessins de Ren Saizaki
Kurokawa, 2011/2012

 

Yoshino et Mahiro étaient amis. Mais depuis l’assassinat de la sœur de Mahiro, celui-ci a disparu. Quand il réapparait dans la vie de Yoshino, c’est avec une arme à la main et des super pouvoirs. Il s’est allié à la Princesse du clan de sorciers Kusaribe qui a été exilée sur une île déserte. Elle l’aidera à se venger et lui l’aidera à rétablir l’ordre du monde.

Les 3 premiers tomes sont épais et denses tout comme leur contenu. L’intrigue parait simple au départ mais se complexifie très vite. Mahiro n’est pas le seul à cacher des secrets, et le duo qu’il forme avec son vieil ami se révèle peu à peu dans ses parts d’ombre et de lumière. Le dessin correspond très bien au monde apocalyptique dans lequel les personnages évoluent. Ce manga plaira aux fans de Death note, Fullmetal achemist et Fairy Tail entre autres. Je le conseillerais plutôt à partir de 12 ans.

 

+ 4 livres pour le défi lecture de septembre

+4 pour celui d’octobre

 

.

Si vous avez manqué le début :

@ Arata T.1 à 4 de Yuu Watase

@ Library wars : love & war T.6 de Kiiro Yumi

@ J’aime les sushis T.5/6 de Ayumi Komura

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un fond d’écran Civilization Blaster… avec en fond le monde apocalyptique dont je vous parlais

3 commentaires


    1. // Répondre

      oh oui 🙂 j’attends que la suite sorte en France avec impatience


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *