Olive et Zhihong

,

Aujourd’hui je vous parle du travail de Guillaume Olive et He Zhihong, un couple d’artistes à la vie comme à la plume. J’aime beaucoup leur sensibilité et l’atmosphère qui se dégage de leurs livres.

Coup de projecteur sur leurs dernières productions !

 

 

le ploufLe Plouf
texte de Guillaume Olive
illustrations de He Zhihong
Les éditions des éléphants, 2015

 

Ce bel album propose un conte randonnée dans un livre au format allongé avec une reliure sur le dessus. Le lapin prend peur devant le monstrueux Plouf entendu au bord de la rivière et sa frayeur va contaminer peu à peu tous les animaux qu’il va rencontrer. Pas de cohérence environnementale ici, l’ours, le daim, le tigre et la girafe se côtoient sans soucis et sans que cela perturbe l’histoire générale. A chaque double page, un nouvel animal prend peur jusqu’à l’arrivée du tigre qui ne se limite pas à la rumeur et va trouver l’explication finale. L’histoire fonctionne bien et la chute, évidente, fait sourire enfants et adultes.

Les illustrations se concentrent sur les animaux dans un style pictural très asiatique. Pas de détails sur l’environnement, ce qui permet aux lecteurs de situer l’histoire où ils veulent malgré cette connotation.

Un beau travail esthétique et rythmique qu’il me plait de lire à voix haute.

 

 

lapins et la tortueLes Lapins et la tortue
texte de Guillaume Olive
illustrations de He Zhihong
Les éditions des éléphants, 2016

 

Est-ce que vous saviez, vous, qu’avant les lapins avaient une longue queue ébouriffée et pas le petit pompon que l’on connaît aujourd’hui ? Non. Et bien grâce à ce duo d’auteurs vous allez découvrir comment la ruse du rongeur s’est retournée contre lui.

 

On retrouve de nouveau le format allongé et l’ouverture horizontale pour ce conte animalier venu de Chine. Cette fois-ci seuls deux animaux sont présents mais ils se confrontent dans un défi peu ordinaire : savoir du lapin ou de la tortue qui a le plus d’enfants. Vous vous en doutez il s’agit en fait d’une ruse pour traverser la rivière. J’ai de nouveau apprécié le soin apporté au choix des mots qui permet une lecture très fluide.

Pour les illustrations, j’ai trouvé qu’elles jouaient plus sur le ton humoristique cette fois-ci, notamment avec les visages des animaux qui expriment de manière exagérée leurs sentiments. Cela a le mérite d’attirer l’œil de et simplifier la compréhension. Cela m’a fait pensé aux masques du théâtre chinois.

A raconter pour des enfants de 3/4 ans.

 

challenge je lis aussi des albums 2016Challenge Je lis aussi des albums 2016 chez Hérisson 58/100

objectif lecture de juin

 

Pour en savoir plus :

@ découvrez Le Plouf chez Livres et merveilles, Où es tu Léo ? chez Clarabel et Poèmes de Chine chez la librairie M’Lire

@ en ce qui me concerne j’avais succombé à Voilà le loup !

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

n’ayez pas peur ce n’est qu’une tortue !

Zoo Heidelberg by Doris Meta Franz via Flickr
Zoo Heidelberg
by Doris Meta Franz
via Flickr

 

 

 

Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *