L’Enfant et le Masque de fer de JP Kerloc’h

enfant et le masque de fertexte de Jean-Pierre Kerloc’h
Didier Jeunesse, 2016

 

Marie-Anne vit avec sa mère dans un beau château où elle serait heureuse si elle n’y était pas tenue enfermée. Impossible de voir au delà des murailles, seule la visite de Monsieur d’Artagnan apporte des nouvelles de l’extérieur. Mais la mort de sa mère va bouleverser la vie de Marie-Anne et lui permettre de comprendre qui elle est réellement.

Quand le roman historique croise la légende… c’est ainsi que la 4ème de couverture de ce roman se termine et je ne pourrais être plus d’accord. En effet, Jean-Pierre Kerlo’ch retrace la vie de Marie-Anne (qui fut la seule fille légitimée de Louis XIV) en la mélangeant à la légende du masque de fer (jumeau du Roi Soleil, enfermé pour la sécurité de la couronne). L’idée est malicieuse et permet de faire découvrir aux lecteurs la vie des biens nés du 18ème siècle.

Le titre livre d’emblée le secret de l’héroïne et s’est donc en connaissance de cause que l’on commence cette lecture. Au fil des pages, on suit les mésaventures de la jeune Marie-Anne qui après avoir perdu sa mère, se retrouve de nouveau coupée du monde car placée dans un couvent, avant d’être projetée sous les feux de la cour. Les changements sont nombreux et l’on ne s’ennuie point. Jean-Pierre Kerloc’h profite de ces changements de lieux pour montrer aux lecteurs les réalités de la vie de l’époque. J’ai particulièrement apprécié le passage sur la propreté des membres de la cour…

Un roman qui se lit bien et qui donne envie de découvrir un peu plus les mœurs de l’époque.

 

challenge ya 5Challenge Young adult 5 chez Muti 50/65

une lecture de plus pour mon objectif lecture de mai

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de LetterBee

@ découvrez la bibliographie complète de Jean-Pierre Kerloc’h sur le site de Ricochet

@ dont son adaptation de Peter Pan et Wendy sur ce blog

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

quel regard !

Masque by laurent.breillat via Flickr
Masque
by laurent.breillat
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *