Promise d’Ally Condie

T.1 Promise
texte d’Ally Condie
Gallimard jeunesse, 2011

 

Ce livre a été choisi par Azilis

 

Caissa vit pour la Société. Le jour de ses 17 ans arrive enfin et avec sa cérémonie de Couplage. Car depuis les désastres causés par les précédentes civilisations, la Société a tout pris en main : le travail, les loisirs, la procréation… Fait rarissime, Cassia est couplée avec son meilleur ami Xander qui appartient à la même communauté qu’elle. Une fois la cérémonie passée, suivant les règles, la jeune femme regarde la microcarte de son Promis. Surprise : ce n’est pas le visage de Xander qui apparaît mais celui d’un autre ami : Ky.

 

Je sais, je sais, je me mets à lire cette série au moment où vient de sortir le tome 2 Insoumise. Tant mieux pour moi 😉

Ce roman ado fait sans aucun doute penser à Delirium de Lauren Oliver (coup de cœur de l’été précédent). J’ai cependant pris goût à cette dystopie sans y voir une « copie » car un an est passé entre mes lectures. Tout comme Delirium, Promise met en scène une société où le groupe décide à la place de l’individu. Par contre, elle ne bannit pas l’amour, au contraire celui-ci peut servir la Société s’il est bien orienté.

Le personnage central de l’histoire, Cassia, va d’ailleurs commencer à se poser des questions sur le fonctionnement de la Société à cause de ses sentiments. Cassia n’est pas un personnage fonceur, c’est une fille pragmatique. Elle hésite souvent sur l’attitude à adopter et réfléchie aux conséquences de ses actes. C’est une fille mûre et responsable. Sa décision sera d’autant plus irrémédiable. Comme toute dystopie adolescente, le triangle amoureux formé autour de la jeune fille laisse le choix entre la passion et la raison. Et puis quand même : Kyyyyyyyyyyyyyyy (pour toutes les midinettes qui se respectent).

Les personnages principaux et secondaires sont attachants, montrant une multitude de facettes et une palette de sentiments assez large. Au final, on se rend compte que chacun lutte à sa façon. Je retiendrais ce leitmotiv laissé à Cassia par son grand-père « entrer sans violence dans la bonne nuit ».

Les cent dernières pages sont riches en rebondissements et accélèrent le rythme de l’intrigue. Ce tome est le premier d’une trilogie clairement annoncée et la fin me donne envie de lire rapidement la suite (contrairement à Delirium qui pour moi aurait pu être un tome unique avec une fin ouverte).

 

Un roman comptant pour le défi lecture d’août

et qui est le Choix d’Azilis pour l’été.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Esmeraldae, Fantasia, Clarabel, Stephie, Marylène, Laure, Archessia et Cajou

@ le site internet d’Ally Condie

@ découvrez l’avis de Clarabel sur la suite T.2 Insoumise « Très franchement, j’ai trouvé cette suite bien meilleure et plus grisante pour l’avenir, promettant une série nettement plus palpitante qu’elle ne paraissait à ses débuts. »

_ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Promise en vacances…

4 commentaires


    1. // Répondre

      la suite ne devrait pas tarder à arriver dans mes mains… j’ai hâte.


  1. // Répondre

    En te lisant, je me rends compte que je n’arrive pas à différencier dans ma mémoire l’histoire de Promise et celle de Delirium… Hum, je sens que me replonger dans leurs suites respectives va demander beaucoup d’efforts de la part de mon petit cerveau… 😉


    1. // Répondre

      personnellement je n’ai pas envie de lire la suite de Delirium car j’avais été satisfaite par cette fin « ouverte », je ferais donc l’impasse sur le reste de la trilogie.
      par contre Insoumise est déjà dans ma PAL…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *