Journal d’un enfant de lune de Chamblain et Nalin

,

scénario de Joris Chamblain
dessin et couleurs d’Anne-Lise Nalin
Kennes  éditions, 2017

 

Morgane et sa famille viennent d’emménager dans une nouvelle maison. L’adolescente n’est pas franchement heureuse de ce changement et elle le fait savoir. Pourtant, derrière un radiateur, elle va découvrir un journal intime qui va considérablement modifier sa vie…

 

Cette bd m’avait été présentée par mon libraire lors d’un office et je n’avais pas encore eu l’occasion de la lire. Aussi en ai-je profité pendant mes vacances ! Et j’ai été surprise par l’intensité qui s’en dégage.

Cette histoire est construite comme une visite de maison : on entre par la porte, on découvre la « pièce de vie » et par la même le cadre familial qui entoure le personnage principal ; on se dirige ensuite vers les chambres, celle de Morgane en particulier, son intimité ; on a la joie de voir cette trappe au plafond de la chambre, ce grenier caché (tel le journal secret découvert par hasard) ; puis on passe la fenêtre de toit (de l’autre côté de l’histoire) et on bascule face au ciel de nuit (le seul visible par le propriétaire du carnet)…

Ma métaphore n’est peut-être pas facile à comprendre mais c’est vraiment l’effet que me laisse ce récit : celui d’une porte ouverte sur l’intimité d’un autre. Car à travers ce journal intime, c’est la difficile vie d’un ado malade que découvre l’héroïne. Sensible et attachante, elle ne peut s’empêcher de compatir et de vouloir s’immiscer dans la réalité de sa vie. Elle va donc mener l’enquête.

Les dessins d’Anne-Lise Nalin collent bien à l’histoire et son utilisation des couleurs permet une lecture fluide entre les passages du journal et ceux de la réalité. La douce ambiance permet de mettre en lumière un sujet touchant tout en tenant son lecteur jusqu’aux dernières pages.

Une participation à la BD de la semaine chez Moka

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Caro, Lael et Nathalie

@ un extrait à découvrir chez Kennes éditions

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

[Série Hous’us] Gagner la Lune
by cushmok
via Flickr

28 commentaires


  1. // Répondre

    Les dessins me laissent un peu de marbre mais le scénario m’attire. Pourquoi pas ?


    1. // Répondre

      Oui, je pense que les collégiens sont tout à fait dans la cible de cette histoire.


  2. // Répondre

    Je ne suis pas forcément attirée par le graphisme mais ta métaphore me donne incontestablement l’envie d’ouvrir cette porte !


    1. // Répondre

      J’ai eu du mal à l’écrire cette métaphore, alors je suis contente qu’elle ai attiré quelqu’un 😉


  3. // Répondre

    Je ne suis pas une grande fan du scénariste et suis toujours un peu réticente quand il s’agit de le lire. Il sait souvent s’entourer de brillants dessinateurs ce qui rend certains albums plus tentant que d’autres.


    1. // Répondre

      C’est rigolo les avis. Pour moi, Chamblain est plutôt gage de qualité (en jeunesse tout du moins)


      1. // Répondre

        Disons que depuis ma lecture d’Enola, l’étiquette « gage de qualité » a perdu de sa superbe.


        1. //

          pas lu encore cette adaptation. j’espère ne pas être trop déçue…


  4. // Répondre

    Pourquoi pas mais j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de textes dans les bulles.


  5. // Répondre

    Juste pou rle titre, j’aurais été tentée. Je ne suis pas certaine pour le dessin, mais le thème m’intrigue +++


  6. // Répondre

    Je la lirai peut-être, d’autant que je viens de voir qu’elle figurait parmi les nouveautés d’une de mes médiathèques.


  7. // Répondre

    Et bien à moi il me plait beaucoup le graphisme et l’intrigue m’interpelle! Je le note pour ma collègue des achats BD! 🙂 Merci pour la découverte!!


  8. // Répondre

    Je crois avoir tout aimé de cet album ! Ton billet me fait penser qu’il faut que je l’ajoute à une prochaine commande pour les collégiens… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *