Carnivore de Tariel et Peyrat

texte d’Adèle Tariel
illustrations de Jérôme Peyrat
Père Fouettard, 2018

 

Les insectes disparaissent de plus en plus dans cette merveilleuse forêt. Un petit grillon décide de mener l’enquête. Ses premiers soupçons se portent sur la mante religieuse, mais l’affaire se corse quand elle disparaît à son tour.

 

Quel petit bijou que cet album !!!

D’abord, le texte tout en rime d’Adèle Tariel est un vrai bonheur à lire pour soi ou à voix haute. Elle manie les mots avec subtilité et nous entraîne avec son personnage dans une enquête tout à fait sérieuse. On suit donc le petit grillon dans ses pérégrinations à la recherche d’un meurtrier et comme toujours, il ne faut pas se fier aux premières impressions. La chute est bien trouvée et apporte une fin optimiste pour le héros malgré les dangers qui le guette.

Pour les dessins, Jérôme Peyrat offre aux insectes des détails digne des naturalistes et leur propose des gros plans qui permettent de s’en rendre compte. Les paysages foisonnants de couleurs vivifiantes enchantes les yeux du lecteur et donnent la sensation de se retrouver au pays des merveilles.

Une superbe proposition qui je l’espère plaira au plus grand nombre.

Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 71/60

 

Pour en savoir plus :

@ découvrez la page dédiée à l’album chez son éditeur

@ les avis des Librairies Sorcières

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le grillon, insecte qui porte bonheur dans la culture asiatique

Nanchang.Le marchand de grillons_02
by Antoine 49
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *