Heure du Conte #04

,

Aujourd’hui je reviens sur un des aspects de mon travail de bibliothécaire jeunesse, à savoir : raconter des histoires.

Voici donc une heure du conte faite il y a quelques temps pour les bouts de choux (non scolarisés).

Son thème : LES ÉMOTIONS

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

 

Pour lier les différentes émotions et histoires entre elles, je me suis servie d’un kamishibaï. Chaque planche, réalisée par ma collègue, présente un enfant dont l’émotion se lit sur le visage. Et afin d’identifier ses différents personnages, nous les avons nommé en fonction du sentiment représenté (pour que cela soit plus percutant).

La séance est introduite par l’album :

Parfois je me sens…
texte et illustrations d’Anthony Brown
Kaléidoscope, 2011

On retrouve le personnage du singe emblématique dans l’œuvre de Brown et qui parle tant aux enfants de par sa ressemblance à l’homme (dans les comportements, les vêtements…). Chaque page correspond à une émotion, un ressenti que l’on voit dans le comportement du héros et dans son environnement. La typographie est aussi adaptée au sentiment décrit.

Facilement compréhensible pour les petits, il plaît beaucoup, surtout si on y met le ton et les mimiques.

.

Albert est en COLÈRE

PAS
texte de Susie Morgenstern
illustrations de Theresa Bronn
Rouergue, 2003

Il s’agit d’un album photographique avec un petit personnage crayonné représentant l’enfant dans son quotidien. A chaque page, il dit qu’il ne veut PAS certaines choses dans toute la splendeur de l’apprentissage de la négation : PAS de bisou, PAS de poussette, PAS de de bain… La chute fait bien sûr intervenir le mot opposé : ENCORE et fera sourire les adultes tant la réalité des faits est là. Une proposition sympathique si ce n’est le langage bébé qui donne l’impression de régression.

 

Colette tes baskets !
texte et illustrations de Dan Stiles
Didier Jeunesse, 2015

Colette dit non à ses parents et elle a de bonnes raisons jusqu’à ce qu’elle doive prendre une décision. Un dessin dynamique, coloré et incisif qui va bien avec la personnalité de l’héroïne. Les enfants devraient facilement se reconnaître dans cette petite histoire rigolote.

.

Nour ressent de l’AMOUR

La pêche à la crevette
texte et illustrations de Benoît Charlat
l’école des loisirs – loulou&cie, 2006

Si vous ne connaissez pas encore la collection Les amoureux de Charlat, ils sont facilement reconnaissable avec leur forme de cœur (quel que soit le sujet abordé, les deux lapins sont toujours aussi attachés l’un à l’autre). Ici, les deux héros s’amusent dans l’eau et finissent par un câlin pour se réchauffer. Simple et efficace, il marche à merveille avec les tout-petits.

 

Mon amour
texte d’Astrid Desbordes
illustrations de Pauline Martin
Albin Michel Jeunesse, 2015

Je vous avais déjà parlé de cet album que nous avions tous adoré à la maison. Cette déclaration d’amour rassurante d’une mère à son enfant est une belle douceur que les tout-petits comprennent très bien. Mon avis complet par ici.

.

Baptiste est  TRISTE

Pourquoi tu pleures ?
texte de Michaël Escoffier

illustrations de Maud Legrand
les 400 coups, 2015

Une tortue généreuse offre tout ce qu’elle possède aux personnages qu’elle croise afin qu’ils ne soient plus tristes. Sans penser un instant à elle, elle se retrouve finalement aussi triste qu’eux n’ayant plus rien. Heureusement ceux qu’elle a aidé vont lui rendre la pareil dans un bel élan de solidarité. Une jolie leçon d’humilité servie par des mots simples et des dessins colorés sur fond blanc. Cette petite tortue un peu naïve plait beaucoup aux enfants comme aux parents.

 

Lol est triste
texte d’Elisabeth Brami

illustrations de Béatrice Alemagna
Thierry Magnier, 2005

Vendu dans un petit sac accompagné de deux autres titres autours des émotions (Lol rigole deux et Coucou Lol!), cet album cartonné au petit format réuni deux autrices de renom. On y suit un petit lapin qui en quelques pages met en lumière le sentiment de tristesse. Une histoire tendre qui finit sur une note optimiste bienvenue.

.

Lou BOUDE

Gros boudeur
texte et illustrations d’Emile Jadoul

l’école des loisirs, 2015

On retrouve la famille pingouin chère à l’auteur (après Gros pipi et Pas question) dans une nouvelle situation. Car si le petit héros fait du boudin c’est qu’il ne veut pas de l’arrivée d’un bébé. L’histoire est sympathique, facile à comprendre et les émotions de l’enfant sont vraiment au cœur de la lecture. Quand au style graphique d’Emile Jadoul, toujours ce crayonné assez rond, gaie et plein de joie de vivre malgré le sujet.

 

Micha (in Toutous tout fous)
texte et illustrations de Dorothée de Monfreid
l’école des loisirs – loulou&cie, 2013

Dans sa série autour des chiens (Dodo, Attendez-moi, Ma photo…), Monfreid raconte l’histoire de Micha avec qui personne ne veut jouer et qui finit par bouder dans son coin. Le trait de l’auteure est toujours aussi efficace et le petit format carré cartonné donne envie aux enfants de le lire tout seul. A compléter avec la lecture des autres volumes ou du titre Pas envie de la même série.

.

Mathieu est HEUREUX

Déjà
texte et illustrations de Delphine Grenier
Didier Jeunesse, 2016

Un album délicat qui montre combien regarder se lever le soleil peut apporter sérénité et amitié.

Ma chronique complète par ici (car j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce titre)

 

Petit Ouistiti
texte et illustrations de Martine Bourre
Didier Jeunesse, 2015

Un récit autour de la famille avec un petit enfant qui passe de bras en bras comme un ouistiti passerait de branche en branche. Le sourire des personnages permet de voir rapidement combien cette situation est un vrai bonheur. J’avais déjà parlé de cet album ici.

.

Julie RIT

Une farce
texte et illustrations d’Audrey Poussier
l’école des loisirs (loulou&cie), 2007

Cet album cartonné reprend la bande d’animaux qui ont rendu célèbre Audrey Poussier : du lapin rose aux chats toujours par trois en passant par l’ours, ils y sont tous ! Aujourd’hui ils cherchent à faire une farce et se cachent au fur et à mesure de leur arrivée sous la couette du lit. Bien sûr, comme dans le célèbre conte de La Moufle, cette cachette ne parvient pas à dissimuler tous les animaux, ce qui donne lieu à de franches rigolades. On s’amuse autant à raconter l’histoire qu’à l’entendre et les petits marmots s’identifient complètement à cette situation. Un plébiscite général !

.

Guili-Guili
texte et illustrations d’Emile Jadoul
Casterman, 2011

Oui, j’aime beaucoup le travail d’Emile Jadoul. Je trouve qu’il sait s’adresser aux touts-petits avec aisance et bienveillance. Cet album à toucher marche sous forme de ronde avec des rabats autour de la ritournelle « c’est pour qui les guili guili ? ». Lorsqu’on soulève le rabat, on voit l’animal qu’il fallait deviner rire à gorge déployée. C’est sans prétention mais ça fonctionne bien pour une bonne humeur communicative.

.

Zoé est EFFRAYE, elle a peur

Au secours voilà le loup !
texte et illustrations de Ramadier & Bourgeau
l’école des loisirs – loulou&cie, 2013

Ce livre interpelle directement le lecteur en lui donnant des ordres, le but étant d’essayer d’échapper au loup qui se rapproche de plus en plus de nous. Jouant habilement sur les focales et sur les dimensions de l’objet livre, les auteurs créent avec cohésion une histoire qui fait gentiment peur pour les plus grands mais qui peut vraiment fonctionner si on y met le ton. A tester en lecture individuelle aussi bien qu’en groupe.

.

Sami RÊVE.

Abris
texte et illustrations d’Emmanuelle Houdart
les fourmis rouges, 2014

J’ai déjà parlé de ce très bel album dans une chronique. J’adore son très grand format qui permet à l’autrice de déployer son imagination en séquences thématiques. Je le trouve idéal pour conclure cette séance dédiée aux émotions car il rappelle aux enfants, petits et grands, combien se sentir en sécurité est possible grâce à des lieux, des personnes, des mots…

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

J’espère que vous aurez aimé ce billet. N’hésitez pas à donner des pistes d’autres albums sur cette thématique.

Et cela me permet de rajouter 9 titres dans le Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 53 à 61/65

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *