On n’est pas des poupées !

,

On n’est pas des poupées : mon premier manifeste féministe
texte de Delphine Beauvois
illustrations de Claire Cantais
la ville brûle, 2013

 

C’est quoi une fille ? Est-ce qu’elle aime forcément le rose et les paillettes ? Pourquoi devrait-elle être sage ? Autant de piste de réflexion à aborder avec les enfants (garçons et filles) dès le plus jeune âge.

 

J’ai trouvé cet album documentaire particulièrement bien fait. Chaque double page aborde un poncif de la « féminité » : les couleurs « de fille », les jouets « pour fille », la maternité pour toutes… et se fait un plaisir de les déjouer, les détourner, les confondre pour un juste retour à la réalité.

« Être une fille » ou plutôt « naître une fille » est un fait biologique qui ne définit en rien le caractère, les intentions ou les motivations de chaque personne. Ce livre le démontre de manière simple. Être féministe, être une femme c’est être ce que l’on veut (conclusion du livre). Ça veut aussi dire qu’on peut aimer le rose, vouloir être mère et adorer se maquiller, si ce n’est qu’on le fait pour soi même et non pour correspondre à une image dictée par la société.

Côté illustration, je retrouve avec joie le travail de Claire Cantais (Votez Victorine). Elle joue toujours sur des collages, tantôt avec motifs, tantôt avec de grands aplats (qui peuvent rappeler le travail de Sara). Pour le coup, ce sont surtout les visages qui ont retenu mon attention : sur forme ovale en canson, elle a collé des yeux, nez et bouche de magazine. L’ensemble peut paraître dérangeant au première abord mais donne au final toute son âme à ce livre.

Petit plus non négligeable, des portraits de grandes figures du féminisme sont disséminés dans les illustrations puis repris avec un texte explicatif à la fin de l’ouvrage (Simone de Beauvoir, Louise Michel, Olympe de Gouges…).

Une belle proposition à offrir aux enfants pour parler des stéréotypes et de l’image de chacun dans la société.

 

« Je n’ai pas besoin qu’on vienne me sauver. Je peux me défendre toute seule ! »

« Les filles sages vont au Paradis, les autres vont où elles veulent… »

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Hérisson et Ricochet

@ le site internet de Claire Cantais

@ et celui de La Ville Brûle

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

exactement !

future so bright
by Scott Swigart
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *