Jefferson de Mourlevat

texte de Jean-Claude Mourlevat
illustrations d’Antoine Rozon
Gallimard jeunesse, 2018

 

Jefferson, hérisson de son état, n’imaginait pas en allant se faire couper la houpette chez son coiffeur qu’il tomberait sur son cadavre. Et encore moins, en voulant lui porter secours, qu’il serait accusé de son meurtre. Aussi n’a-t-il plus pour seul espoir que de découvrir lui-même qui est le véritable coupable. Une enquête qui le mènera avec son meilleur ami Gilbert à traverser la frontière direction le pays des hommes.

 

Quand sort un nouveau roman de Jean-Claude Mourlevat, c’est toujours un évènement, en tout cas pour moi ! Mais je ne m’attendais pas du tout à ce roman policier animalier qui change franchement des récits fantastiques auxquels je m’étais habituée.

Je me suis tout de même laissée embarquée avec joie à la suite de Jefferson et Gilbert, deux héros malgré eux, qui vont devoir sortir de leur routine et partir à l’aventure, très loin de leur sécurité quotidienne. L’écriture de l’auteur est enlevée, rythmée, et permet de se glisser rapidement dans l’histoire. On s’attache rapidement aux deux amis mais également à l’ensemble des personnages secondaires qui vont apparaître au cours de l’intrigue. Toujours avec une lucidité incroyable, avec des pointes d’humour mais également des passages angoissants et terribles, le récit propose une aventure hors du commun.

En outre, les personnages animaliers ne sont pas de simples métaphores caractérielles, ils sont des personnes à part entière et vont devoir se confronter aux hommes (qui les prennent pour de simples bêtes).  Car, vous l’aurez peut-être compris, Jean-Claude Mourlevat délivre un message fort qui apparaît au fur et à mesure sur les conditions de traitement des animaux dans notre société. L’humanisme dont font preuve ses animaux touchera forcément le public des lecteurs.

En somme, un très bon roman, plus profond qu’il n’y paraît, et duquel je ressors convaincue.

Challenge Young adult 7 chez Muti 40/50

Objectif lecture d’avril 2018

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Clarabel et Télérama

@ le site internet de Jean-Claude Mourlevat

@ lisez les premières pages par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Jefferson ?

Le hérisson
by Cedric Meleard
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *