Petite Baleine de Jo Weaver

,

texte et illustrations de Jo Weaver
Kaléidoscope, 2018

 

« Maman Baleine emmène son bébé hors des lagunes, dans les eaux chaudes des mers du Sud.
– Où allons-nous ? demande Petite Baleine. »

 

Jo Weaver nous invite à un voyage sous-marin à travers les océans à la suite d’un baleineau et de sa mère. Ayant donné naissance à son petit dans les courants chauds, elle doit maintenant le ramener au sein du troupeau et le protéger de leurs prédateurs naturels qu’ils soient humains ou marins. L’album a une vraie portée documentaire et explique cet immense parcours aquatique avec simplicité et lucidité.

Chaque illustration s’étale sur une double page et donne à voir un merveilleux paysage où l’on retrouve les personnages principaux (ou tout du moins devine-t-on une bosse, un bout de queue). Le travail au fusain de Weaver est vraiment impressionnant de détails et de crédibilité. La composition de ces illustrations ressemble franchement à des photographies. Malgré l’utilisation de couleurs froides, dans les tons bleus et blancs uniquement, il se dégage de cet album une chaleur, une douceur et une sérénité très agréable.

Une belle découverte.

Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 51/60

Objectif lecture d’avril 2018

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Chlop et Le Monde

@ le site internet de Jo Weaver

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

et si les baleines s’envolaient…

If Whales Could Fly
by Christopher Michel
via Flickr

Un commentaire


  1. // Répondre

    La couverture de cet album est magnifique, comme l intérieur semble-t-il…
    Mon 6 ans serait conquis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *