Harper in summer de Bennett

texte d’Hannah Bennett
Rageot, 2017

 

Harper aimerait être partout sauf coincée avec sa famille au grand complet (grands-parents, cousins, oncles, tantes et parents) dans le cabanon familial perdu au milieu de la forêt. En bonne adolescente, elle sait le faire remarquer et prendre son indépendance face à cette situation. Surtout que son meilleur ami Josh est aussi de la partie et que l’autre côté du lac semble, lui, être entré dans la modernité…

 

Racontée à la première personne par l’adolescente, on entre directement dans la vie familiale un brin déjantée de Harper. De son point de vue, cet été qui s’annonçait sous les meilleurs hospices se transforme en cauchemar insupportable. Entre la chambre partagée avec sa cousine infernale, le nouveau mec de sa mère qui essaie de mettre la famille au vegan, les grands-parents révolutionnaires et ce meilleur ami devenu irritable… Harper ne sait plus où donner de la tête et le fait savoir à grand coup de réparties. Mais l’arrivée depuis l’autre côté du lac du mystérieux Tristan et de son sourire ravageur va lui faire oublier tout ça.

La couverture annonce « une fille, deux garçons, objectivement aucune possibilité ». On sait donc dès le début que la romance sera à l’honneur dans ce roman. Pourtant ce n’est pas cet aspect qui a marqué ma lecture, je dirais même qu’il est passé au second plan. Non, ce sont les divers personnages secondaires et leurs personnalités bien marquées qui ont surtout retenu mon attention. Chacun occupe un rôle particulier dans le feuilleton de la vie d’Harper et même si parfois ils apparaissent un brin caricatural on s’attache facilement à eux (plus qu’au personnage principal pour ma part).

Une lecture pas si midinette que ça, bien écrit et qui est loin de finir comme on pourrait le penser. De quoi passer un bon moment.

Challenge Young adult 7 chez Muti 35/50

Challenge Objectif lecture 2017 sur ce blog

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Lael

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Because we are separated everything separates us, even our efforts to join each other
by Lucy Marti
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *