Mon stress monstre de Luc Blanvillain

texte de Luc Blanvillain
l’école des loisirs – neuf, 2017

 

Max est un angoissé de la vie. Il a peur de tout et n’ose pas trop en parler à ses parents très occupés dans leurs boîtes respectives. Pourtant, l’arrivée de Benoît, un vieil ami de son père tout droit débarqué d’Amazonie, pourrait peut-être changer la donne…

 

Luc Blanvillain n’a pas son pareil pour transformer le quotidien en aventure vertigineuse. Avec ce roman à destination des jeunes lecteurs, on se met dans la peau d’un pré-adolescent que tout effraie et dont les parents ne voient pas les inquiétudes (trop occupés à courir entre le travail, la maison et leurs écrans respectifs). Max ne semble pas leur en vouloir outre mesure mais l’on sent quand même dans sa voix qu’un peu d’écoute supplémentaire ne ferait pas de mal.

Aussi, le personnage de Benoît, le baroudeur squatteur, apparaît comme une tornade bienfaisante. Il prend note des angoisses de Max et cherche, avec lui, des solutions plausibles. En soit l’histoire pourrait s’arrêter là, mais c’est sans connaître l’auteur, qui continue sur sa lancée et introduit de nouveaux personnages tout aussi loufoques. Max est obligé de suivre le mouvement impulsé par Prudence, une jeune fille dont il est tombé amoureux.

Le roman est frais et désopilant. On s’amuse de tout, des mésaventures comme des points positifs, car le tout est présenté avec humour et bienveillance.

 

Challenge Young adult 7 chez Muti 23/50

Objectif lecture de janvier 2018

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Pepita et Thalie

@ et dans la même veine, essayez Journal d’un nul débutant ou Cupidon Power

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

il est parfois bon d’exorciser ses peurs…

Monstres
by kinou
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *