Pepper et Carrot T.1 de Revoy

pepper et carrott 1T.1, Potions d’envol
scénario et dessins de David Revoy
Glénat, 2016

 

Pepper, apprentie sorcière, et son chat, Carrot, ont un don un peu particulier : celui de rater les potions ! Et ce n’est pas ceux qui en testent les résultats qui diront le contraire.

 

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler de cette bd car elle a fait largement parler d’elle à sa sortie. Non pas pour le contenu artistique (sur lequel je reviendrai) mais pour son mode de publication. En effet, Pepper et Carrott est un web-comics publié sous licence Creatives Commons Attributions 4.0 par son auteur. Traduit dans des termes plus simples, cela veut dire que tout le monde peut reprendre ce travail du moment qu’il en mentionne la source que ce soit pour un usage commercial ou non. Glénat a donc pu produire cette édition sans verser un centime de droits d’auteurs à David Revoy… L’auteur s’en explique d’ailleurs dans une interview très intéressante en fin de bd.

pepper et carrott 1- extrait

L’album en lui-même propose une suite de courtes histoires. Elles se déclinent sur 2 à 10 planches en fonction de la trame narrative et sont introduites par un titre. Chacune renferme un ou plusieurs gags ainsi qu’une chute bien ficelée qui jouent sur le côté potache des personnages. Carrot est un chat espiègle quand il ne dort pas, et Pepper une sorcière bienveillante très maladroite. L’ensemble est aéré, graphiquement intéressant, notamment pour le travail autour des paysages et des couleurs. Par contre, je trouve que les visages restent très figés. Une pincée d’émotions supplémentaires aurait pu être bénéfique.

Nul doute que cette bd trouvera sa cible. A conseiller dès 7/8 ans.

bd_de_la_semaine_big_red.

Participation à la BD de la semaine chez Noukette

objectif lecture d’avril 2017

 

Pour en savoir plus :

@ un article de Libération qui explique la polémique autour de cette parution

@ le site de Pepper et Carrot

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Pepper aurait presque un air de Kiki la petite sorcière avec cette mise en scène

David Revoy
David Revoy

5 commentaires


  1. // Répondre

    Et l’auteur ne perçoit aucun droits d’auteur ? C’est fou ça quand même…


    1. // Répondre

      Oui, a priori il voit ça comme une idéologie…


  2. // Répondre

    La démarche de l’auteur a le mérite d’interpeller. Et de faire parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *