Yasuke de Frédéric Marais

,

yasuketexte et illustrations de Frédéric Marais
Les fourmis rouges, 2015

 

Sélection du Prix des Incorruptibles 2016/2017, catégorie CE1

Lauréat du Prix Sorcières 2016, catégorie Albums

« Au pied du Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique, vivait un garçon qui n’avais pas de nom. »

 

Encore une fois je suis subjuguée devant le travail de Frédéric Marais.

J’admire sa capacité à raconter des récits hors du temps avec des phrases concises et justes, à mettre en scène une histoire qui capte l’intérêt des petits et des grands.

yasuke-extrait

Je suis conquise par son travail graphique fait d’aplats de couleurs pour souligner les ombres et la dualité des lumières. Il choisit ici, en plus du noir et du blanc, de travailler le marron de la peau de ce jeune africain et le vert luminescent de la culture asiatique. Le tout donne des illustrations sublimes, se jouant des contrastes et invitant à la scrutation pour en découvrir tous les tenants.

Vous l’aurez compris à mes mots, je ne puis trop que vous conseillez cet album inspiré de l’histoire vraie de ce jeune africain sans nom devenu le seul samouraï noir ayant existé : Yasuke.

 

challenge incos 2016-2017challenge-objectif-lecture-2016Challenge Prix des Incorruptibles 2016/2017 sur ce blog

Challenge Je lis aussi des albums 2017 chez Hérisson 2/100

Challenge Objectif lecture 2016 sur ce blog

 

Pour en savoir plus :

@ les avis d’Alice, de la Soupe de l’espace et de Ricochet

@ découvrez également Didgeridoo, magnifique album du même auteur

@ ainsi que sa série Bob & Marley avec Dedieu

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le Kilimandjaro, paysage de naissance de Yasuke

Kenya by ollografik via Flickr
Kenya
by ollografik
via Flickr

4 commentaires


  1. // Répondre

    Alexandre a 7 ans en CE1. A la rentrée, je lui ai offert cet album. Alexandre n’est pas un grand lecteur. Ce n’est pas une activité qui lui plait. Il aime les histoires mais n’aime pas trop lire. Après le lui avoir lu, il l’a lu lui même, l’a emmené à l’école, l’a lui a un copin. Le livre trône sur son étagère. De temps en temps, le matin je trouve le livre a la tête du lit. J’en déduit qu’il le feuillette régulièrement. Un très beau livre…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *