L’Ours qui jouait du piano de David Litchfield

ours qui jouait du pianotexte et illustrations de David Litchfield
Belin, 2016

 

« L’Ours réfléchit.
Quelle chance ce serait de partir vers de lointains horizons, de découvrir d’autres musiques, de jouer encore mieux…
Et i prend une grande décision : il embarque pour une nouvelle vie ! »

 

Un piano au cœur d’une forêt et un ours qui devient musicien, voici la base de cette belle histoire qui parle de musique, de racine et d’amitié. David Litchfiel signe ici son premier album et fait déjà preuve de beaucoup de talent. Il raconte l’aventure extraordinaire de cet ours qui va parcourir le monde, conquérir les salles de spectacle pour finalement revenir où tout à commencer, là où il se sent chez lui.

ours qui jouait du piano - photo

En plus, le lecteur ne peut être que subjugué par l’ambiance qui se dégage de ses illustrations. Mélange de technique traditionnelle et outils numériques, le jeune auteur britannique a déjà son style. Les jeux de lumière sont particulièrement bien traités et donnent des coups de projecteur sur des éléments de l’histoire.

Beaucoup d’habileté et de maîtrise pour une histoire douce, un brin magique où un ours pianiste a su capturer le cœur des hommes et des bêtes.

 

challenge je lis aussi des albums 2016Challenge Je lis aussi des albums 2016 chez Hérisson 53/100

et une lecture de plus pour mon objectif lecture d’avril 2016

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Lael, Jérôme et Saxaoul

@ le site internet de David Litchfield

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

aurait-on retrouvé le piano de l’ours ?

green piano by Cristina Rugutto via Flickr
green piano
by Cristina Rugutto
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *