Lune et l’ombre T.1 de Charlotte Bousquet

lune et l'ombreT.1, Fuir Malco
Gulf Stream, 2014

 

Lune est une collégienne qui a peu à peu perdu la vision des couleurs. Sa vie se résume  désormais aux noirs et blancs. Aucun diagnostique physique n’a pu être posé et les médecins l’ont donc orientée vers un psychologue. C’est justement dans sa salle d’attente que tout bascule : le tableau d’une publicité pour une exposition parisienne lui apparait en couleurs. Dès lors, elle ne pense plus qu’à une chose : y aller et comprendre les raisons de cette exception. Mais le nouveau compagnon de sa mère, Malco, s’y oppose et une fois de plus impose son aura sombre sur la famille. Lune n’a plus qu’une solution : fuir !

 

Lune est un personnage attachant qui ne comprend pas réellement ce qui arrive à sa vision et qui se retrouve recluse chez elle ne pouvant poursuivre une scolarité normale. Sa solitude est d’autant plus présente que sa solide relation avec sa mère est mise à mal par l’arrivée d’un nouveau compagnon, Malco, toujours de sombre humeur et qui a l’air de prendre plaisir à séparer mère et fille.

Dès les premières pages le malaise est palpable, l’atmosphère lourde et l’on sent dans cette famille le poids des non-dits. L’écriture de Charlotte Bousquet retranscrit avec pertinence les sentiments de la jeune fille et sa quête de normalité. Cette première moitié du roman est très ambigüe. On ne sait dans quel registre se situe le récit et l’on pense bien sûr aux violences au sein du foyer.

Mais la deuxième moitié du récit est tout autre. L’action prend le pas sur la réflexion. Lune veut à tout prix échapper à l’emprise de Malco. Le suspens monte et son histoire s’acélère en basculant clairement dans le fantastique. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise mais sachez que la peinture y tient une place omniprésente. D’ailleurs, la fin du livre répertorie les toiles nommées et offre quelques informations supplémentaires sur leurs auteurs.

Je me suis complètement laissée embarquer dans cette folle course-poursuite pour le moins angoissante et j’espère que vous ferez de même. A lire dès 10 ans.

 

challenge ya 4challenge petit bac 2015Challenge Young adult 4 chez Muti 19/65

Challenge Petit BAC 2015 chez Enna (ligne Roman, catégorie PRENOM)

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Lael, Azilis, Plume et Ricochet

@ le site internet de Charlotte Bousquet

@ découvrez aussi Rouge Tagada et Mots rumeurs, mots cutter deux bd dont elle est la scénariste

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

La Llamada de Remedios Varo, la peinture qui va tout faire basculer

La Llamada, 1961
La Llamada, 1961

2 commentaires


    1. // Répondre

      Je suis en train de lire la suite qui est tout aussi bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *