Moi, j’aime quand… de A. Alméras et Robin

moi j'aime quand mamanMoi, j’aime quand Papa… (2011)
Moi, j’aime quand Maman… (2012)
texte d’Arnaud Alméras
Illustrations de ®obin
Gallimard jeunesse – Giboulées, 2011/2012

 moi j'aime quand papa

Faire de la patinette, du vélo ou de la pâtisserie. Écouter des histoires. Apprendre à nager. Jouer aux pirates. Consoler les chagrins… Tous les enfants aime ces aspects de leurs parents. Ils sont ici catalogués.

 

Comment ne pas être charmée par ces deux albums qui répertorient une partie de notre vie de parent et en plus la partie la plus plaisante, en tout cas à mon sens.

Que l’on soit un enfant pensant à ses parents ou un parent pensant à son enfant, ces albums montrent la multiplicité des rôles du parent et surtout l’amour qu’il porte à son enfant, le tout avec beaucoup d’humour et de bon sens.

boumabib.fr
© boumabib.fr

Chaque double page est l’occasion pour l’enfant de dire ce qu’il aime chez son papa ou sa maman. L’utilisation du « je » dans le texte et d’un duo d’animaux différents dans chaque illustration permet à l’enfant lecteur de bien comprendre que la première personne du singulier est une voix non pas unique mais multiple. Ce « je » représente l’enfant dans toute sa splendeur, que cela soit celui que nous avons en face de nous ou celui que nous avons en nous.

© boumabib.fr
© boumabib.fr

Les rôles joués par les parents conservent un certain traditionalisme dans la répartition des taches mais l’on sent quand même le modernisme pointé. Ainsi Maman joue de la musique, nage dans la mer ou sort avec ses copines quand Papa jardine, joue au foot ou fait les courses. Je ne serais pas surprise que ces mots soient issus de petits bambins ou au moins de souvenirs de l’auteur tant ils correspondent à mon avis au quotidien du plus grand nombre.

On se reconnait souvent, parfois plus dans certaines phrases que d’autres mais cela n’empêche pas de savourer cette lecture à lire de préférence le soir seul avec son enfant.

Si je devais en choisir une pour moi (celle dans laquelle je me reconnais le plus), je dirais…

« Moi, j’aime quand maman me fait un câlin lorsque j’ai une tristesse, elle me dit des mots très doux, que je suis son trésor, son ange, son cœur… et après ça va mieux ! »

boumabib.fr
© boumabib.fr

Et pour Monsieur Bouma…

« Moi, j’aime quand papa m’emmène faire les courses, il fait l’imbécile avec le caddie et j’ai le droit d’acheter une petite bêtise, mais une seule… »

© boumabib.fr
© boumabib.fr

 

challenge je lis aussi des albums 2013Challenge Je lis aussi des albums chez Hérisson 8/36

petit bac 2013Challenge Petit Bac 2013 chez Enna (SENTIMENT, ligne JEUNESSE)

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Ricochet et Grim’livres

@ le blog d’Arnaud Alméras

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

moi j’aime quand mes enfants dorment…

© mamanbio.com
© mamanbio.com

4 commentaires


  1. // Répondre

    Tss Tss… la répartition des rôles entre hommes et femmes… J’ai une collègue qui a pas mal travaillé là-dessus en littérature jeunesse, et il y a des exemples effrayants (là ça semble soft) !


    1. // Répondre

      oui y’a de tout. un peu comme dans les familles, je trouve que c’est un bon reflet de notre société.


  2. // Répondre

    Ooooh les illustrations ont l’air très jolies… ça m’inspire bien, je cours voir s’il est à la bibliothèque.
    Quant aux stéréotypes sur les répartitions des rôles, je dirais même qu’il est rare de voir un album jeunesse qui y échappe complètement ! Ne serait-ce qu’en représentant les enfants toujours avec leur maman… le papa étant bien trop souvent absent/occupé à des tâches plus importantes/inexistant…
    Le changement, c’est pour quand exactement ? 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *