Le Voyage immobile de Valentine Goby

texte de Valentine Goby
Actes Sud Junior – D’une seule voix, 2012

 

 » Grâce à l’écran, grâce aux posters, j’ai mille fois franchi les frontières de mon lotissement, de ma ville étroite, et je ne suis pas tout à fait morte.

Mais c’est fini. Cette cicatrice rose à ma main droite, que je fais bouger dans la pénombre, a tranché net mon existence. »

 

Le temps d’une nuit, Anna revient sur l’accident qui lui a fait perdre l’usage de sa main droite. Elle nous parle aussi des difficultés à reprendre une vie, à accepter son handicap mais aussi la rééducation qui va avec. Sa souffrance est palpable, son univers a été bouleversé, la reconstruction de soi est terrible.

Comme toujours dans cette collection, j’ai trouvé l’écriture prenante, directe et facile à lire. D’un seul souffle, Valentine Goby traduit les émotions de l’adolescente. En tant que lecteur on ne peut qu’apprécier son écriture fluide et la valse des sentiments qui en découle.

Je remercie les éditions Actes Sud Junior sans qui je serais surement passée à côté de ce texte poignant et fort.

 

Voici un livre de plus dans le Challenge 1% rentrée littéraire 2012 de Hérisson

et dans le Challenge Young Adult de Muti

qui comptait pour le défi lecture d’octobre.

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Liyah

@ mon avis sur un autre titre de la collection Ma nuit d’amour de Frédérique Deghelt

@ le site de la collection D’une Seule Voix (dirigée par Jeanne Bennameur et Claire David)

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Un Voyage Immobile, l’Himalaya vu d’un ermitage par Matthieu Ricard

© Matthieu Ricard

 

6 commentaires



  1. // Répondre

    Un beau petit livre ! Merci pour le lien, Bouma !
    J’étais passée à ôté de ton article !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *