Le Goût de la tomate de Christophe Léon

 
 
texte de Christophe Léon
Thierry Magnier – Petite poche, 2011

 

Dans un monde futur, les autorités ont rasé les jardins et les potagers. La nourriture est contrôlée. Aucun gâchis n’est permis. Marcus et son fils Clovis vont pourtant planter quelques graines de tomates en pot en toute illégalité.

 

Dans ce monde futur où tout est contrôlé, Marcus et Clovis partagent une relation particulière depuis que la mère de Clovis s’est enfuit pour ne pas être embarquée par la police. La suspicion est forte dans le voisinage depuis cet incident ; les plants de tomates doivent être cachés. Clovis, qui en a la charge, a hâte de goûter ces fruits juteux car elles auront le goût de la liberté. Son père le lui a promis.

Tout comme il lui a promis que sa mère rentrerait quand les tomates seraient mûres. Le livre finit sur une interrogation face à cette attente. Chaque enfant pourra donner à l’histoire la fin qu’il veut.

J’aime la plume de Christophe Léon. Elle est vive, pose des questions et invite à la réflexion. Ce titre ne fait pas défaut. Avec une dystopie facilement compréhensible, il parle des notions de liberté et de résistance. Comment en arrive-t-on à faire quelque chose d’illégal ? Pourquoi ? Ce sont des questions qu’il est parfois légitime de poser et cela permet de donner un exemple concret à un enfant.

Malgré le petit format et le peu de pages, ce roman dans la collection Petite Poche est loin d’être une première lecture. Au contraire il faut facilement 9/10 ans pour en comprendre tous les sous-entendus et les conclusions. Une médiation peut aussi être la bienvenue pour pousser plus loin la réflexion des enfants…

 

Ce roman compte pour le défi lecture de septembre.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Fantasia, Marylène, Chouettalire, Orbe, Ricochet et la librairie Némo

@ le site de Christophe Léon

@ découvrez Délit de fuite un autre brillant roman de Christophe Léon

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

les fruits peuvent aussi être créatifs…

© Funny Food Faces

2 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai aussi beaucoup aimé ce roman, sur sa façon d’amener le sujet et de faire réfléchir. Christophe Léon est un de mes auteurs préférés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *