Lombres de China Miéville

lombres

texte et illustrations de China Miéville
Au diable Vauvert, 2009

 

Zanna et Deeba, deux collégiennes londoniennes, se retrouvent à Lombres après que la première ai tournée un volant de conduite de chauffage au fin fond d’une cave (attirée comme un aimant par cet objet ou plutôt appelée à le faire).

Lombres est une transville, une ville parallèle à Londres qui récupère tous les objets cassés et/ou disparus, tout comme les hommes. Chacun (homme et objets) y commence une nouvelle vie. C’est un univers totalement à part, déjanté mais réglementé par ses propres règles que découvrent les jeunes filles.  Zanna y est reconnue comme la Schwazzy censée débarrasser la transville du Smog : un nuage de fumées à l’intelligence maléfique qui a pour but de dominer le monde. En tout cas, les Prophéçogurs et leur Grimoire l’ont prédit. Mais dès la première bataille Zanna est touchée et tombe inconsciente. Les prédictions se sont révélées fausses et plus personne ne sait quoi faire.

L’univers créé par China Miéville est vraiment impressionnant par son originalité et sa créativité ainsi que par le foisonnement des détails. Rien n’a été laissé au hasard. Sans parler du vocabulaire ! Il créé un nombre de nouveaux termes impressionnants (d’ailleurs bravo à la traduction française de Christophe Rosson !) Citons dans le désordre : les barrabluies, les prophéçogurs, les progénitermes, l’abbaye de Webmaster, les Mygalucarnes et autres. Et (attention SPOILERS !) l’idée que ce soit Deeba, la jeune fille en retrait de la première partie du récit qui prenne les choses en main, est vraiment géniale.
Les qualités de ce roman sont indéniables, je conseillerai volontiers ce livre mais ce n’est pas un coup de cœur pour autant. Je pense surement ne pas l’apprécier à sa juste valeur. Je suis encore dans le souvenir de
La Voix du couteau  de Patrick Ness (immense coup de cœur) et j’ai beaucoup de mal à m’en détacher.
Lombres est un livre de choix à lire dans tous les cas.

Pour en savoir plus :

@ les nombreux avis divers et variés de Lael, Chiffonnette, Jess, Laurence, et Fildeblog.
Comme quoi toute la blogosphère en parle.

@ le Cafard cosmique propose une
critique et une biographie de l’auteur très instructive

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :
China Miéville a parsemé le livre de ses dessins qui collent parfaitement à l’atmosphère. un petit aperçu

 

lombres - bonus
© China Miéville

 

2 commentaires


  1. // Répondre

    enfin j’arrive à te faire un petit coucou!!! dur dur le métier de libraire jeunesse!! je suis très prise!! merci pour le lien! je suis ravie qu’il t’ai plu! Lombres est un sacré roman!! un coup
    de coeur pour moi ce China Miéville!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *