Norman n’a pas de super-pouvoir de Kamel Benaouda

texte de Kamel Benaouda
Gallimard jeunesse, 2019

 

Lauréat du Concours Premier Roman Jeunesse

Dans une société où les hommes développent leurs super-pouvoirs à l’adolescence, Norman s’est depuis longtemps rendu compte qu’il n’en possédait aucun. Et cette différence pourrait lui attirer bien des ennuis. Aussi décide-t-il de faire confiance à ses amis et de tricher au test qui pourrait révèler sa singularité.

 

Kamel Benaouda a trouvé une idée originale pour son premier roman tout en surfant sur une thématique déjà bien exploitée, celle des super-héros. Avec Norman, on découvre une société basée sur la multiplicité des pouvoirs. Qu’ils soient puissants, conditionnés à un environnement ou carrément absurdes, tout le monde possède un talent qui le rend unique et en même temps semblable à ses pairs. Dans cet univers fantastique, Norman est donc totalement désorienté face à son absence de pouvoir. Il apparait alors comme l’archétype de l’ado de notre réalité permettant une identification presque immédiate au personnage.

On s’attache donc facilement à cet ado et on le suit dans ses péripéties scolaires accompagnés d’une bande de copains sur lesquels il peut compter. C’est d’ailleurs un des points forts du roman : Agathe et son bagou indéfectible, Jibril et son pouvoir mystérieux, Franck et sa loyauté sans faille. On a l’impression de faire partie de la bande et qu’ensemble on pourrait abattre des murs.

Le seul petit bémol que j’émettrais concerne le dernier tiers du roman. Une fois l’explication de l’univers passé, la révélation du non-pouvoir de Norman et l’arrivée du « grand méchant » tout se passe vite, très vite, trop vite à mon goût. Le nouvel environnement dans lequel il arrive est survolé, les actions s’enchainent sans réelles explications et les personnages changent rapidement de bord… J’aurais aimé que le tout soit plus développé tant l’univers et le personnage de Norman ont de potentiel.

Une lecture sympathique mais qui m’a déçue sur la conclusion.

Challenge Young adult 8 chez Muti 25/65

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Clarabel

@ les premières pages sont à lire par ici

@ un article sur le gagnant du concours

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

The Sad Superhero
by Thomas Hawk
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *