Les Amours d’un fantôme en temps de guerre

,

texte et illustrations de Nicolas de Crécy
Albin Michel – Roman, 2018

 

Prix Vendredi 2018

Dans le monde des fantômes, une guerre impitoyable fait rage. Des spectres malfaisants, idéologues et criminels, ont pris le pouvoir.
Alors que la Résistance s’organise, un jeune fantôme, à la recherche de ses parents disparus, s’y enrôle avec espoir et conviction. [résumé éditeur]

 

J’ai vraiment beaucoup le récit tissé par Nicolas de Crécy. Son parti-pris est intéressant car il met en écho l’histoire des fantômes et celles des humains. On retrouve donc tout au long du parcours de son héros des références à la Seconde Guerre Mondiale.  Que ce soit dans l’idéologie des Fantômes Acides (qui ne veulent que des ectoplasmes purs) dans la Résistance qui se mobilise, ou dans le traitement de la population occupée, l’auteur trace une belle chronique mêlant éléments totalement fantastiques et d’autres beaucoup plus concrets pour créer une fable intemporelle.

Les illustrations qui parsèment le roman, et en font donc un objet à part dans la littérature actuelle, renforce la singularité du récit. Leurs tons ocres et leurs traits ciselés pourraient faire penser à des croquis si les images n’étaient pas si travaillées. Tout au long de la lecture, elles viennent renforcer les sentiments du petit fantôme.

Au final, il n’y a peut-être que le titre qui m’a paru incongru car les amours sont loin d’être le thème principal de cette vie fantomatique.

Challenge Young Adult 8 chez Muti 10/65

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Sophie, Isabelle et Pépita

@ et celui de Télérama

@ le blog de Nicolas de Crécy

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une image qui m’a fait penser à un moment très intéressant du roman

New-York-1986-05-22
by Philippe Roos
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *