Ninn T.2 de Darlot et Pilet

T.2, Les Grands Lointains
scénario de Jean-Michel Darlot
dessins de Johan Pilet
Kennes, 2016

 

Ninn a suivi le tigre blanc qui lui sert de guide vers Les Grands Lointains, où elle doit en apprendre plus sur ses origines. Mais à la surface, ses amis comme ses pères d’adoption s’inquiètent de sa disparition…

 

C’est avec intérêt que je me suis replongée dans les aventures de la jeune Ninn, qui, désormais accompagnée par un titre blanc, part sur les traces de sa naissance. L’intrigue de ce second tome bascule clairement du côté fantastique (voire fantasy) en inventant un nouveau monde et la mythologie qui s’y rapporte.

Les personnages secondaires sont toujours aussi touchants et bien travaillés. Que ce soit dans notre monde ou dans ce nouvel univers, Ninn sait qu’elle peut compter sur les gens (et les créatures de tout genre) pour l’aider dans ses aventures. Car il lui arrive de nombreuses choses. Les auteurs ne laissent aucun temps mort et révèlent une partie de l’histoire de Ninn dans ce tome (tout en laissant suffisamment de mystère pour avoir envie de lire la suite).

Les dessins sont toujours aussi agréables à regarder et la découpe des planches m’a particulièrement plu. Bref, une série qui a du charme et qui a plu à tous les enfants à qui j’ai pu la présenter dès 8/9 ans.

Une participation à la BD de la semaine chez Stéphie

qui entre dans le Challenge Objectif Lecture 2018 sur ce blog

 

Pour en savoir plus :

@ mon avis sur le tome 1

@ les avis de Mylène, Orbe et BDZoom sur le tome 2

@ le site internet des éditions Kennes

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

Arrêt Station « Jungle », parfaite description des Territoires Lointains

JUNGLE
by Dubwise Version
via Flickr

11 commentaires


  1. // Répondre

    Je me laisserai peut-être tenter si je la croise, tu donnes envie!


  2. // Répondre

    Le basculement dans le monde fantastique ne m’emballe pas plus que ça je dois dire.


  3. // Répondre

    Je n’ai lu que le premier, et je n’en garde pas de souvenirs… A retenter, certainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *