L’Hiver d’Isabelle de Jeanne Macaigne

,

texte et illustrations de Jeanne Macaigne
éditions MeMo, 2017

 

« Sur une colline était posée la maison d’Isabelle.
Personne ne savait pourquoi, mais un jour, l’hiver s’était installé là.
Avec ses nuits claires et ses jours froids. »

 

Je suis tombée sous le charme de cet album dont le texte autant que les images sont une ode à l’imagination et à l’introspection.

L’histoire est celle d’Isabelle qui peu à peu perd ses souvenirs à cause du froid saisissant dont sa maison se remplit. Son désarroi est visible et la torpeur qui la prend pourrait être nommée de bien des manières : nostalgie, tristesse, dépression… Mais une petite fée apparaît dans sa vie (littéralement) et va la conduire à entreprendre un voyage à la recherche de ses souvenirs.

Les illustrations épurées aux couleurs froides du début font alors place à des tons chatoyants et énergiques. Les compositions sont très fantasmagoriques et font appel à l’imagination du lecteur pour voir la signification du général comme du détail. C’est franchement magnifique ! Chaque double page est une invitation au rêve et à l’art dont on ne se lasse pas.

Un album plein de compassion et d’onirisme qu’il serait dommage de ne pas faire partager.

 

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Ricochet, Sophie et les librairies Sorcières

@ le site internet de Jeanne Macaigne

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

une photo très poétique au ton hivernal

anthony & the johnsons:knockin’ on heaven’s door
by Lali Masriera
via Flickr

Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *