Ruby tête haute de Cohen-Janca et Daniau

texte d’Irène Cohen-Janca
illustrations de Marc Daniau
Les éditions des éléphants, 2017

 

Sélection du Prix des Incorruptibles 2018/2019, catégorie CM2-6ème

Ruby a six ans en 1960 et vit en Louisiane aux États-Unis. En ces temps ségrégationniste, la voilà figure de proue d’une nouvelle étape : seule petite fille noire à venir étudier dans une école blanche. Mais du haut de son jeune âge, elle est loin de se douter de l’enjeu qu’elle est devenue.

 

Cet album au très grand format raconte deux histoires : celle (fictive) d’une classe qui découvre le tableau de l’artiste Norman Rockwell The Problem We All Live With et celle (réelle) de Ruby Bridges, une des premières noires américains à avoir été scolarisée dans une école de « blancs ».

Je connais cet épisode de l’histoire américaine grâce à Annelise Heurtier et son roman Sweet sixteen mais pas celle plus particulière de cette jeune fille. J’ai donc été impressionnée par la plume d’Irène Cohen-Janca qui nous fait entrer dans l’esprit de Ruby en utilisant la première personne du singulier. On voit son quotidien changé malgré elle ; on comprend son envie de se faire des amis, et sa découverte, tardive, de la dure réalité de la vie.

La violence de cette période, la cruauté des foules n’est pas édulcorée et se finit par cette phrase percutante : « Le problème, c’était moi. » Face à cela, l’autrice a choisi d’introduire et de conclure son histoire sur la classe d’enfants et sur les questions qui se font face à l’Histoire du monde.

Pour les illustrations, Marc Daniau est partie d’une réinterprétation du tableau de Rockwell puis l’a développé, lui a donné une suite. La figure de Ruby en robe blanche apparaît comme luminescente, on la repère facilement dans les différentes images.

Un album riche qui introduit une période pas toujours connue des enfants.

Challenge Prix des Incorruptibles 2018/2019 sur ce blog

Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 85/60

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de ArtsStamGram et Les mots de la fin

@ le site internet de Marc Daniau

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

le tableau qui a inspiré l’autrice

The Problem We All Live With, Norman Rockwell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *