La Pension Moreau T.1 de Broyart et Lizano

,

T.1, Les Enfants terribles
scénario de Benoît Broyart
dessins de Marc Lizano
Les Editions de la Gouttière, 2017

 

La pension Moreau est une institution où les parents viennent faire ré-éduquer leurs enfants récalcitrants. Avec le Professeur Turoc à sa tête et sous la houlette de Messieurs Mastoc et Rastoc, Emile, qui vient d’arriver, apprend la vie à la dure ! Heureusement, il peut compter sur ses camarades de chambrée.

 

Ce n’est pas fait exprès mais finalement publier ma chronique sur cette bd le jour d’Halloween tombe bien 😉

Franchement, La Pension Moreau, elle fout les pétoches. Entre des héros abandonnés (consciemment) par leurs parents parce qu’ils sont trop durs à élever, leurs conditions de vie plus que médiocres (entre travaux forcés et punitions physiques) et des professeurs qui jouent de leur pouvoir, il y a vraiment de quoi avoir envie de prendre ses jambes à son coup.

Et c’est sans compter sur l’ambiance sombre, voire un peu glauque, donnée par les dessins de Lizano. Le décalage entre les enfants à figure humaine et les professeurs aux visages d’animaux (comme une métaphore) accentue le malaise naissant à la lecture de cette histoire.

On espère vraiment qu’Emile et ses amis vont s’en sortir mais ce premier tome ne laisse pas beaucoup de place à l’espoir (que ce soit pour ses personnages ou pour ses lecteurs). Une série à lire donc dès 9/10 ans et qui suscitera surement des questions.

Une BD de la semaine chez Stéphie

qui compte dans mon Objectif Lecture de septembre 2018.

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Noukette, Mo et Stephie sur la série

@ à découvrir de Marc Lizano sur le blog : Hugo et Cagoule ; L’Enfant cachée

@ le blog de Benoît Broyart

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

un paysage qui pourrait être vu par la fenêtre de la Pension Moreau

Grillage
by Anais_D
via Flickr

 

14 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai adoré ce premier tome et j’attends le second avec impatience (Je vais le piquer à une collègue). C’est sombre à souhait et j’aime le gros travail éditorial autour de ce beau livre.


  2. // Répondre

    Le récit semble bien sombre… Je vais voir si je peux me le procurer.



  3. // Répondre

    La suite vient de sortir, ce sera l’occasion de lire les deux d’un seul coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *