Tosca des bois T.1 de Radice et Turconi

T.1, Jeunes filles, chevaliers, hors-la-loi et ménestrels
scénario de Teresa Radice
dessin de Stefano Turconi
Dargaud jeunesse, 2017

 

Lucilla est la fille du Duc Fieramosca, maître des guerres, et en ce titre, elle se doit de tenir son rang en étant douce et silencieuse. Mais du haut de ses treize ans, la jeune fille aspire à autre chose. Aussi quand un voleur apparaît lors du banquet de ses fiançailles, elle en profite pour s’éclipser de la salle, et, tombant sur le malotru, elle préfère l’aider à s’enfuir plutôt que de le dénoncer. Sous la capuche du voleur se cache Tosca des bois, une jeune fille du peuple dont les parents sont morts dans une guerre qui n’était pas la leur…

 

Comme l’indique le titre de ce premier tome, Tosca des bois entraîne son lecteur dans l’univers médiéval des chevaliers, des royaumes et des princesses, revisité tout de même avec une intrigue plus actuelle.

Sur fond de mariage arrangé et de trahison guerrière, on suit une jeune fille qui ne veut pas de la vie qu’on lui impose, qui espère pouvoir faire ses propres choix dans un environnement très codifié. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est Lucilla qui est l’héroïne de ce premier tome, Tosca n’étant qu’un personnage secondaire. La rencontre de ces deux tempéraments est la clef de cette  histoire qui met en scène la naissance d’une amitié inhabituelle pour l’époque.

J’ai aimé le trait de Turconi et les expressions qu’il donne aux visages. Les vêtements suffisent à se mettre dans l’ambiance et le découpage des cases donne du rythme. L’ensemble est cohérent et colle bien au texte. Malgré tout je reste mitigée.

Les personnages sont plus modernes que l’intrigue, un peu légère sur ce premier tome, qui se résume justement à une présentation du contexte et des héros. Le reste est vite expédié que ce soit dans les explications ou dans la résolution du problème.En plus, la police utilisée pour le texte n’est pas des plus simples à lire (je devrais peut-être changer de lunettes).

Bref, je reste sur ma faim mais je trouve que l’univers est intéressant et mérite d’être creusé.

BD de la semaine chez Moka

Objectif lecture de mars 2018

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Bodoï

@ quelques pages à feuilleter par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

moi je pense à Disney avec ce Robin des bois là

12 commentaires


  1. // Répondre

    Mince je commençais à me dire « ça plaira à ma fille » mais si tu es mitigée…


  2. // Répondre

    Pas du tout attirée non plus. Et en plus c’est le premier tome d’une série. Mais bon, il faut parfois savoir sortir de sa zone de confort !



  3. // Répondre

    Je pense que je vais attendre que la suite sorte avant de me laisser tenter. Question de voir si l’intrigue tient mieux la route!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *