Petit Elliot dans la grande ville de Mike Curato

texte et illustrations de Mike Curato
Casterman – les albums, 2016

 

Sélection du Prix des Incorruptibles 2017-2018, catégorie Maternelle

Elliot vit dans une ville qui n’est pas adaptée à sa taille. Lui, le petit éléphant, n’arrive même pas à acheter le gâteau qui luit fait tant envie car on ne le voit pas depuis le comptoir…

 

Elliot ne ressemble pas à l’opinion que l’on peut se faire d’un éléphant. Il est petit, arbore des pois sur son poil et a une bonhommie toute enfantine. Aussi on se prend rapidement d’affection pour ce personnage que l’on voudrait aider à résoudre ses problèmes. Comment s’affirmer quand on ne nous voit pas ? Comment arriver à son but si c’est physiquement impossible ?

C’est finalement en aidant une souris bien plus petite que lui, qu’Elliot va trouver la solution. En s’associant tous les deux, ils vont arriver à leur fin et pouvoir goûter à ce merveilleux gâteau qu’ils admiraient depuis la vitrine.

L’histoire coule de sens, elle porte le propos avec simplicité et met en valeur les belles illustrations de l’auteur. Avec son trait précis, Mike Curato aime surtout jouer autour de la lumière et ses ombres. Certaines images peuvent paraître sombres mais c’est pour mieux mettre en valeur d’autres détails.

Ce n’est pas mon album préféré de la sélection mais si vous avez aimé la bouille de ce héros, il existe deux autres de ses aventures à découvrir : Petit Elliot et la grande famille et Petit Elliot et la fête foraine.

Challenge Prix des Incorruptibles 2017/2018 sur ce blog

Challenge Je lis aussi des albums 2018 chez Hérisson 11/60

Pour en savoir plus :

@ les avis de Hérisson et Mélisande

@ une interview de l’auteur

@ le site internet de Mike Curato

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

comment ne pas se sentir petit dans les grandes villes ?

bright lights, big city
by anjan 58
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *