Mon Vaisseau Te Mènera Jeudi Sur Un Nuage

mon vaisseau te menera jeudi sur un nuagetexte de Marcus Malte
Syros – tempo, 2011

 

Justine, la petite sœur de Romain, est atteinte d’un cancer. Alors en ce début de vacances, le jeune garçon vient lui rendre visite à l’hôpital et passer quelques jours avec sa famille dans la Maison des Parents…

 

Ce court roman prend la voix de Romain, passionné d’astronomie, pour parler de la maladie chez les enfants. J’ai particulièrement apprécié que l’auteur choisisse de montrer le quotidien du reste de la famille, de ceux qui ne sont pas malades mais n’en sont pas moins blessés pour autant. A travers les yeux du jeune garçon, on entre dans un univers particulier qui tient à la fois de la maison de vacances et d’une cellule de soutien psychologique. On y croise des personnages aux histoires différentes tous reliés par l’espoir et la peur.

Les chapitres sont courts et toujours introduits par une petite description d’une planète du système solaire. Les réflexions du jeune garçon sont assez naïves et touchantes de crédibilité quand il rattache tout ce qu’il ressent et voit à ses connaissances sur l’astronomie. Le titre du roman est d’ailleurs une phrase mnémotechnique qui permet de se souvenir de l’ordre des planètes.

Marcus Malte signe un très joli roman, plein d’émotion et de délicatesse qui traite d’un sujet grave sans misérabilisme.

 

challenge ya 5Challenge Young adult 5 chez Muti 59/65

et aussi une lecture de mon objectif lecture de mars

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Lizouzou et Ricochet

@ un roman qui a reçu le Prix des Incorruptibles en 2012/2013

@ le site internet de Marcus Malte

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

la voie lactée depuis la Terre…

milkyway by Marco Galasso via Flickr
milkyway
by Marco Galasso
via Flickr

2 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai un excellent souvenir de cette lecture malgré la thématique douloureuse.


  2. // Répondre

    J’en garde aussi un très bon souvenir, même s’il se dégage beaucoup de tristesse de ce texte je trouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *