Petites lectures #13

,

Pour finir l’année dans de bonnes dispositions, voici quelques courtes lectures à proposer à vos enfants pour les occuper pendant les vacances. Du lecteur débutant à celui plus confirmé, ils trouveront ici de quoi s’amuser rapidement.

 

plus grosse des betisesLa Plus grosse des bêtises
texte de Céline Claire
illustrations de Marion Puech
Belin jeunesse – Premières lectures niveau 1, 2015

 

Faire pipi dans l’eau est-ce vraiment une bêtise alors que le poisson le fait constamment ? De même avec le chat qui grimpe la rampe d’escalier ? En tout cas, le héros de ce roman est prêt à tout pour devenir le champion des bêtises.

 

Voici un court roman qui s’adresse aux débutants en matière de lecture autonome. Le texte est simple, présenté dans des bulles et les phrases sont courtes. Les mots importants sont en plus imagés dans le rabat de la quatrième de couverture. L’histoire est simple mais m’a franchement tiré un beau sourire (ce qui est assez rare dans ce genre de lecture pour le signaler).

Les illustrations sont vives et colorées. Elles participent activement à la compréhension de l’histoire et apportent elles-aussi leur dose d’humour. Bref, un livre adéquat à mettre entre les mains des enfants le plus rapidement possible.

 

superasticotSuperasticot
texte de Julia Donaldson
illustrations d’Axel Scheffler
Gallimard jeunesse – l’heure des histoires, 2015

 

« Superasticot est superélancé.
Superasticot est supermusclé.
Voyez comme il ondule !
Voyez comme il tortille du dos !
Hip, hip, hip, hourra !
Pour SUPERASTICOT ! »

 

Dans un format souple, idéal pour les premières lectures, Gallimard redonne vie à cette histoire de solidarité. Superasticot est vraiment un animal hors du commun qui n’hésite pas à donner de sa personne pour aider ses colocataires du jardin. Et quand vient son tour d’être en mauvaise posture, ses bonnes actions lui renvoient la pareil.

Les images sont vraiment rigolotes. On reconnait les gros yeux globuleux habituels aux traits de Scheffler, le papa du célèbre Gruffalo. Une belle petite lecture, pleine d’entrain !

 

trois fileusesLes Trois fileuses
texte de Sylvie Delom
Didier Jeunesse – Il était une (mini) fois, 2015

 

Eugénie, dite Nini, ne sait pas faire grand chose de ses dix doigts. Sa mère s’indigne si fort qu’elle attire l’attention de la reine. Ne pouvant se résoudre à jeter la honte sur sa famille, la mère de Nini ment sur l’ardeur au travail de sa fille. Devant tant de ferveur, la reine décide de la marier à son fils mais non sans lui faire passer une épreuve avant.

 

J’aime beaucoup cette collection éditée par Didier Jeunesse. Elle me permet de redécouvrir des contes que je ne connaissais pas. Ici, il s’agit d’une réédition sans illustration de l’album  éponyme paru en 2008.

Sylvie Delom conte avec délice la terreur de cette future princesse face à l’ouvrage qui l’attend. Les trois fileuses qui viennent l’aider portent leur difformité comme un trophée et permettent à la jeune feignante de se sortir d’un mauvais pas. J’ai aimé que la jeune femme tienne sa promesse et remercie comme il se doit ses bienfaitrices. La chute est drôle surtout quand on connaît la valeur du travail de nos jours…

 

danger enfants sagesDanger : enfants sages ! : trois contes à dévorer
texte de Bernard Friot
illustrations de Sébastien Pelon
Milan poche – Cadet, rigolade, 2015

 

Envie de vous amuser un petit peu, venez dévorer cette réédition de trois petites histoires irrévérencieuses à souhait. Vous y trouverez :

  • un loup qui ne mange que les enfants sages… et donc des parents qui élèvent mal leur progéniture pour qu’elle survive
  • un ogre qui ne se tient pas bien à table et qui se fait apprendre les bonnes manières par son repas : une petite danseuse étoile
  • des parents magiciens qui élèvent leur fille pour faire d’elle la plus forte magicienne à tel point que…

Bernard Friot sait raconter les petits histoires comme personne. Les détails s’enchaînent pour mieux nous faire sourire et les histoires sont très imaginatives. Les illustrations viennent apporter une touche d’humour supplémentaire très colorée.

Une bonne trouvaille qui devrait plaire aux enfants dès 7/8 ans.

 

Pour en savoir plus :

@ l’avis de Ricochet sur Danger : enfants sages

@ découvrez d’autres petites lectures par ici

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

par ici l’enfance…

Enfants reflets by Bachellier Christian via Flickr
Enfants reflets
by Bachellier Christian
via Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *