Astrid Bromure T.1 par Fabrice Parme

astrid bromure 1T.1, Comment dézinguer la Petite Souris
scénario et dessins de Fabrice Parme
couleurs de Véronique Dreher
Rue de Sèvres, 2015

 

Les parents d’Astrid Bromure sont partis en voyage la laissant seule avec ses domestiques dans leur grande demeure. L’ennui la guette mais c’est sans compter sur sa dent qui bouge et qui pourrait bien lui offrir une belle aventure à la poursuite de la mythique Petit Souris.

 

Dernière nouveauté pour la jeunesse (qui sortira la semaine prochaine) des éditions Rue de Sèvres, Astrid Bromure est un personnage au caractère bien trempé qui oscille entre la peste pourrie gâtée et une petite fille ingénieuse et malicieuse. La poursuite de la Petite Souris (afin de prouver à ses domestiques qu’elle n’existe pas et qu’il ne faut pas la prendre pour plus bête qu’elle n’est) apparaît finalement comme un moyen drôle et ludique de passer le temps en attendant que ses parents reviennent et mettent fin à sa solitude. Voilà donc une trame très enfantine mais qui a l’avantage de nous promettre une fabuleuse aventure.

Le scénario est bien construit avec des rebondissements auxquels on ne s’attend pas. L’incursion d’un brin de fantastique dans la trame narrative est une très bonne idée et permet de pousser un peu plus loin les inventions farfelues de la petite fille. La fin de ce tome apporte une vraie conclusion à l’histoire et permettra de démarrer le prochain sur de nouvelles aventures.

Que dire des illustrations ? J’ai beaucoup aimé le style graphique de Fabrice Parme avec des personnages très stylisés, angulaires, un brin désuet dans leurs représentations. Le découpage très carré des cases ne m’a absolument pas gênée car je l’ai trouvé adapté au scénario. Et si vous avez l’impression comme moi de connaître le trait fin et moqueur de l’auteur c’est que sans le savoir vous l’avez déjà lu ou vu, notamment avec la série d’animation La Famille Pirate ou la bande-dessinée Le Roi Catastrophe. Car ce n’est pas un nouveau venu dans le monde du dessin même si ce fut une découverte pour moi.

Au final, cette bd m’a charmée par son style entre le comic strip et le chic franco-belge (dites le moi si je vous ai perdu) et elle devrait plaire aux enfants dès 10 ans.

 

bd_de_la_semaine_big_redUne nouvelle participation à la BD de la semaine qui a lieu chez Stephie.

 

Pour en savoir plus :

@ quelques pages à feuilleter sur le site de Rue de Sèvres

@ le blog (très très intéressant) de Fabrice Parme

@ et son interview (un peu ancienne) sur BDZoom

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

j’ai retrouvé dans cette bd un petit air graphique des Super Nanas

astrid bromure 1 - bonus

13 commentaires


  1. // Répondre

    J’ai trop peu de temps pour la BD, si bien que je zappe la jeunesse ces temps-ci. Mais à l’occasion, pourquoi pas.


    1. // Répondre

      C’est toujours le problème, le manque de temps…


  2. // Répondre

    ça semble bien sympa, j’attends de voir la semaine prochaine pour la feuilleter 😉


  3. // Répondre

    J’ai un peu de mal avec le dessin de Parme (un peu trop enfantin à mon gout), mais pourquoi pas ? Tu a l’air conquise


  4. // Répondre

    Je l’ai eue entre les mains mais j’avais hésité. Ton avis me donne envie de l’ouvrir ! 😉


  5. // Répondre

    Je n’aime pas du tout ce graphisme très « angulaires » comme tu dis si bien 😉


  6. // Répondre

    Je viens de le recevoir, je le chronique prochainement, mais ton avis donne envie ! Merci.


  7. // Répondre

    je ne suis pas spécialement attirée, mais à l’occasion je jetterai un oeil, je pourrais être surprise!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *