A copier 100 fois d’Antoine Dole

a copier 100 foistexte d’Antoine Dole
Sarbacane – mini-romans, 2013

 

Coincé entre les violences quotidiennes qu’il subit au collège et un père qui ne veut se résoudre à voir son fils tel qu’il est, un jeune garçon nous raconte son calvaire.

 

Cela faisait un moment que j’avais repéré ce court roman qui aborde des sujets forts en peu de lignes (harcèlement, homosexualité, conflits familiaux). Antoine Dole sait user de son talent de raconteur et donne la voix du « je » à son personnage.
Il nous immerge alors complètement dans le quotidien suffocant de non-dits et de violences (tant physiques que psychiques) de ce jeune homme qui cherche sa place. On sent la détresse du jeune homme. On a peur qu’il fasse une bêtise malgré la présence rassurante de son amie Sarah, seul point d’ancrage dans une vie qu’il voudrait quitter.

J’avais déjà lu d’autres romans d’Antoine Dole. Je voyais la fin venir. Violente elle-aussi. Implacable. Et bien j’ai été étonnée et heureuse de voir une note d’espoir, d’optimisme, poindre au delà de la douleur de l’adolescent.

Ce roman est une vraie claque, un cri de douleur et de désespoir auquel il ne faut pas faire la sourde oreille de peur de voir la réalité rattrapée la fiction.

« – L’autre jour, ma mère m’a dit que c’était compliqué d’être une fille. Franchement, j’ai l’impression que c’est pas plus facile d’être un garçon. »

 

chez vouschallenge ya 4Challenge Chez vous sur ce blog

Challenge Young adult 4 chez Muti 16/65

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Pépita, Alice, Jérôme, Liliba, Noukette, Liyah, Stéphie, la Soupe de l’espace et Ricochet

@ le site internet d’Antoine Dole

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

 ça me rappelle un challenge auquel j’ai participé au début de ce blog : Sexy écrivains.
Antoine Dole en faisait partie 😉

antoine dole

9 commentaires


    1. // Répondre

      Nathan et moi nous rejoignons sur pas mal de lectures. et je suis contente qu’il t’ai plu


  1. // Répondre

    Une vraie claque ce petit roman. Comme tous ceux d’Antoine Dole d’ailleurs.


    1. // Répondre

      son écriture arrive toujours à me toucher (en tout cas pour le moment)


  2. // Répondre

    Voila plusieurs fois en quelques jours que j’ « entends » parler de cet auteur que je ne connaissais absolument pas, et sur lequel il faudrait que je me penche.


    1. // Répondre

      Tu verras, son écriture ne laisse pas indifférent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *