Cet été-là des Tamaki

cet été là tamakitexte de Mariko Tamaki
illustrations de Jullian Tamaki
Rue de Sèvres, 2014

 

Awago Beach. Comme chaque été, Rose y retourne avec ses parents. Elle y retrouve Windy, une fille de son âge qui vit dans le bungalow voisin le temps de la période estivale. Cet été là ne pourrait être qu’un été de plus mais il a le goût doux-amer du sel marin sur le bout de langue.

 

Cet été-là est une riche bande-dessinée, un gros pavé à savourer au rythme que l’on veut. On peut engloutir d’une seule traite les 318 pages de l’histoire ou les digérer petit à petit par cinquantaine pour bien sentir le goût de la vie.

On suit plusieurs histoires le temps d’un été, toutes du point de vue de Rose. On suit cette jeune adolescente dans ses questionnements face à la puberté, aux changements de la vie qui interviennent qu’on le veuille ou non. On la voit enjouée avec son amie Windy, perdue face au comportement de ses parents, chamboulée face à une mère dépressive, curieuse de la vie locale et de ses habitants. Tant de choses se mêlent dans cette bd et je ne voudrais pas trop vous en dire pour vous laisser l’effet de surprise que j’ai ressenti. Le style graphique retransmet les sentiments du personnage principal et se fait tour à tour pesant ou léger, fluide ou sec, mais toujours en noir et blanc.

rue de sèvres
rue de sèvres

Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus léger, plus fun. Mais finalement l’été est une saison comme une autre. Et quand on revient année après année au même endroit, comme j’ai pu le faire d’en mon enfance, il est parfois difficile de faire grandir l’image que les autres gardent de soi. La nostalgie m’a gagné à la lecture de ce livre et c’est rempli d’une belle émotion que je l’ai refermé.

« La première fois que je suis venue à Awago, j’avais peur de nager dans le lac. Et puis ma mère m’a appris à ourvir les yeux sous l’eau.
Je croyais que c’était quelque chose de spécial. Un pouvoir.
Jusqu’à ce que je raconte ça à Windy et je comprenne que tout le monde y arrive, à condition d’essayer. »

 

BD du mercredi  MangoBD du mercredi chez Mango

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Kik, Noukette, Sophie, Clarabel, Lael, Mo, Leiloona, Liyah et Theoma

@ la page facebook des éditions Rue de Sèvres pour vous tenir au courant de leurs parutions

@ le blog de Mariko Tamaki et le site internet de Jillian Tamaki

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

chacun se créé ses souvenirs de vacances…

Last summer by Katerina Athanasaki via Flickr
Last summer
by Katerina Athanasaki
via Flickr

 

18 commentaires


  1. // Répondre

    Je garde un bon souvenir de cet album, quelque chose de serein qui contraste avec la complexité de ce que traverse le personnage principal. Elle rentre en douceur dans l’adolescence mais on sent ses émotions qui bouillonnent


    1. // Répondre

      c’est exactement mon sentiment à la fin de cette lecture.


  2. // Répondre

    Il attend sagement sur mes étagères et je pense qu’il devrait me plaire !


    1. // Répondre

      J’ai été très étonnée de voir que tu ne l’avais pas encore chroniqué quand j’ai cherché des avis dessus. Tu attends quoi ?


  3. // Répondre

    Une bonne petite note de rappel pour attaquer l’hiver , heu, l’automne !!


    1. // Répondre

      je ne sais pas. Je pense qu’elle pourrait leur plaire mais elle risque d’avoir besoin de médiation…


  4. // Répondre

    j’ai trouvé moi aussi beaucoup de nostalgie dans cette histoire et ces images, et j’ai adoré l’atmosphère qui s’en dégage!


  5. // Répondre

    Nous avons tous de la nostalgie, cette bd devrait me parler, en tout cas j’ai bien envie de la découvrir maintenant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *