Silhouette de Jean-Claude Mourlevat

,
silhouette mourlevattexte de Jean-Claude Mourlevat
Gallimard – Scirpto, 2013

 

10 histoires. 10 individus, jeunes, vieux, hommes et femmes. 10 personnages à qui la vie réserve bien des surprises.

 

Je découvre avec ce nouveau livre une autre facette de l’écriture de Jean-Claude Mourlevat que je connaissais surtout pour ses romans fantastico-fantasy tels Le Chagrin du Roi mort ou Le Combat d’hiver. J’ai donc été d’emblée surprise par ces nouvelles qui développent les aspects les plus sombres de l’être humain.

Certaines m’ont mises mal à l’aise, d’autres m’ont fait peur ou encore fait sourire. En tout cas elles ne m’ont pas laissée de marbre. J’avoue une petite préférence pour L’accord du participe avec ce vieux monsieur qui veut kidnapper un ministre pour lui inculquer la grammaire et la conjugaison à coup de dictionnaire sur la tête. Et Love m’a secouée avec cette étudiante partie outre-manche à qui il arrive le pire, la tentative de viol, et le mieux avec l’amitié qu’elle partage avec sa logeuse…

Je ne vous raconte pas les chutes de ces nouvelles qui valent leur pesant d’or car elles ne sont jamais au grand jamais là où nous les attendons. D’ailleurs, la dernière nouvelle en est elle-même une, une chute au livre dans son entier, et rien que pour elle, il vous faut lire l’ensemble de l’ouvrage pas juste une nouvelle par-ci par-là.

Cinglantes, parfois cruelles, toujours surprenantes. Jean-Claude Mourlevat écrit d’une plume toujours aussi prenante, poignante et sincère. Vite, le prochain !

 

challenge bookineurs en couleurschallenge jeunesse ya 2012Challenge Bookineurs en couleurs chez Liyah (PAL Bleue)

Challenge Young adult chez Muti

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Céline, Pépita, Moka, Philippe, Laël, Fantasia, Gaëlle, Leiloona, Bladelor et Audouchoc

@ découvrez Le Combat d’hiver sur ce blog

@ le site de Jean-Claude Mourlevat

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

angoissant…

silhouette mourlevat - bonus
© 2011 www.GdeFon.com

 

@

 

15 commentaires


  1. // Répondre

    ah le participe et ses accords…délicieux ! Si tu veux je te prête mon Grévisse avec plaisir 😉


    1. // Répondre

      quand on se rencontrera il faudra prendre une photo avec 😉


  2. // Répondre

    Je ne me lasse pas de cet auteur. Il a une plume délicieuse, même quand elle est plus piquante, comme ici ! 😀


    1. // Répondre

      C’est à ça qu’on reconnait les grands auteurs… quel que soit le genre, il excelle.


  3. // Répondre

    A force de ne lire que de belles choses sur ce recueil , je vais finir par craquer…


    1. // Répondre

      Je cherche encore comment ne pas aimer Mourlevat 😉


  4. // Répondre

    J’ai beaucoup aimé la première aussi: « Silhouette ».
    Celle avec le pépé aigri m’a beaucoup fait rire 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *