Maman est là ! de I. Ganbaatar

,

contes d'ici et d'ailleurs

Pour commencer cette semaine consacrée aux contes d’ici et d’ailleurs,
nous commençons notre voyage par le beau pays mongol.

 

maman est làMaman est là : un conte enchanteur des steppes de Mongolie
texte d’Ichinnorov Ganbaatar
illustrations de Baasansuren Bolormaa
Syros, 2013

 

Le renard rode autour de la yourte. Il aimerait bien profiter de l’abscence de la mère partie traire les rennes pour emporter le jeune nouveau-né. Mais c’est sans compter sur les stratagèmes de la maman et sa volonté de protéger son enfant.

 

Si ce n’était déjà les noms imprononçables des auteurs de cet album, l’authenticité de cet album est perceptible dès les premières lignes et images. Le lecteur est donc confronté à la tradition mongole et à ses rudes conditions de vie.

Le texte est un mélange entre un conte, une ronde et une fable (en tout cas pour moi). On  ressent très vite l’amour de la mère pour son enfant, sa nécessité de tirer le lait des rennes pour leur permettre de survivre et la ruse du retard prêt à tout lui aussi pour son repas.

maman est la - photo (2)
© boumabib.fr

Le côté angoissant des contes est vraiment présent. A chaque tentative du renard, la mère sauve de justesse son bébé et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayer de berner le canidé en déguisant l’enfant en lapereau ou en petit renne. Le renard finit malheureusement par prendre le dessus (et en tant que lecteur on tremble pour cette famille) ; s’en suit une chevauchée à dos de rennes, mémorable, magnifique et rassurante car le bébé finit dans les bras de sa maman. Je ne vous raconterais pas la chute finale de l’histoire mais vraiment elle est aussi magique et surtout très drôle.

boumabib.fr
© boumabib.fr

Les illustrations m’ont surprise. Le trait et les couleurs affichent le trait du pinceau, donnent du relief aux paysages et aux hommes. Les conditions de vie sont représentées avec rudesse comme les traits relativement rectilignes des intérieurs. Les perspectives utilisées permettent d’être au cœur de l’action.

Un bel album lut et relut en famille pour se faire peur cachés au fond du lit. Idéal pour découvrir les coutumes des steppes mongoles, je vous en conseille vivement la lecture à voix haute pour encore plus d’effet.

 

challenge bookineurs en couleurschallenge je lis aussi des albums 2013Challenge Bookineurs en couleurs chez Liyah (PAL Bleue)

Challenge Je lis aussi des albums chez Hérisson 19/36

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Gabriel, Liyah, Anne et Madoka

@ pour en savoir un peu plus sur l’illustratrice avec une interview en anglais

@ le blog des éditions Syros

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

on comprend aisément le sentiment de solitude de cette maman…

vikeo
© vikeo

3 commentaires


  1. // Répondre

    Les illustrations ont l’air superbes. S’il arrive un jour jusqu’à ma médiathèque je me ferais un plaisir de l’emprunter.


    1. // Répondre

      J’espère que tu trouveras d’autres choses pour t’inspirer par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *