Hôichi de H. Funaki et Y. Saitô

,
hoichiHôichi, la légende des Samouraïs disparus
texte de Hiroshi Funaki
illustrations de Yoshimi Saitô
d’après le conte de Fafcadio Hearn
Nobi nobi – Soleil flottant, 2012

 

Il y a très longtemps vivait un jeune moine aveugle du nom de Hôichi. Il chantait tellement bien en s’accompagnant de son biwa, notamment les conflits des Genji et des Heike, que même les fantômes en pleuraient.

 

Les éditions Nobi Nobi nous offrent encore un bel ouvrage. Il reprend une légende japonaise tombée en désuétude au fil du temps mais remis au goût du jour au début du siècle dernier par Lafacio Hearn, spécialiste des histoires d’horreur. Une version écrite mais qui remet clairement la tradition de l’oralité au centre de ses préoccupations.

Ce conte permet de découvrir un peu plus la culture japonaise notamment leur Histoire et les conflits guerriers qui ont pu opposé de nombreux clans par le passé. On est bien loin de la culture nippon actuelle et il est toujours intéressant de comprendre les fondations d’une culture.

boumabib.fr
© boumabib.fr

Cet album propose une version illustrée magnifique, avec des jeux d’ombres et de lumières dans chacune des images. Les doubles pages sont impressionnantes de détails, un vrai mélange de sobriété (vie des moines) et de transparence (apparition des fantômes).

La fin du livre nous raconte un peu plus en détail les origines de cette histoire, et propose aussi de petites biographies des auteurs. Entre documentaire et conte, cet ouvrage complet satisfera tous les amateurs de curiosité.

 

Challenge Dragon EauChallenge Dragon d’eau 2012 chez Catherine

 

Pour en savoir plus :

@ les avis de Morgan, Tiphanya, Œil d’ailleurs et Manga-news.fr

@ une petite biographie de Yoshimi Saîto, l’illustrateur, sur le site de Ricochet

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Bonus :

cette légende a été adaptée à l’écran en 1964 avec d’autres légendes « d’horreur » sous le titre Kwaidan

hoichi - bonus
© Kwaidan (1964)

3 commentaires


  1. // Répondre

    Merci pour le Dragon 2012, Bouma, je vois que c’est un très beau livre, et je connais le film ! Bon weekend et à bientôt.


  2. // Répondre

    Je l’ai chroniqué cette semaine et j’ai adoré aussi ! De toute façon nobi nobi ! c’est une valeur sûre !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *